Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du lundi 14 juin 2021
Fonction publique territoriale

L'emploi progresse de 0,9 % dans la fonction publique territoriale entre 2018 et 2019

Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques et la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) ont dévoilé les chiffres de l'emploi dans la fonction publique en 2019.

Par Ludovic Galtier

Au 31 décembre 2019, les trois fonctions publiques comptaient 5,61 millions d’agents en France métropolitaine et dans les DOM (hors Mayotte), « soit 44 000 de plus que fin 2018 (+0,8 % sur un an) », selon les chiffres publiés par le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques et de la Direction générale de l'administration et de la fonction publique. « Comme les deux années précédentes, la hausse de l’emploi public s’explique notamment par le passage sous statut de contractuel de droit public, au sein du même versant, de 24 500 contrats aidés présents fin 2018 ».
S’ajoutent donc à ces agents publics 51 700 contrats aidés, « dispositif le moins efficace de toutes les politiques de l’emploi », tranchait l’ancienne ministre du Travail, Muriel Pénicaud, en 2017. Un chiffre logiquement « en nette baisse par rapport à 2018 ». Dès son arrivée à l’Elysée, Emmanuel Macron avait décidé de réduire drastiquement leur nombre avant de regretter deux ans plus tard, devant des élus franciliens, que cette décision avait causé « un vrai problème pour beaucoup d'associations et de villes ». 
La crise sanitaire a poussé le gouvernement de Jean Castex à opérer un virage à 180 degrés sur le sujet : le plan « Un jeune, une solution »  de 6,5 milliards d’euros sur deux ans, présenté en juillet 2020, prévoyait, en effet, la création de 60 000 « contrats initiative emploi »  (CIE) pour des jeunes rencontrant des difficultés particulières d’insertion dont une partie du salaire est financée par l’État. Dans le secteur associatif ou public, 60 000 « Parcours emplois compétences »  supplémentaires, autre nom des emplois aidés, sont budgétés dès 2021. On en comptait 94 000 en 2019.

L’emploi progresse dans la FPT

Dans la fonction publique territoriale (FPT) à présent, l’emploi progresse, en 2019, de 0,9 % sur un an. « Comme les deux années précédentes, cette hausse est pour l’essentiel liée au recrutement comme contractuels de bénéficiaires de contrats aidés présents fin 2018. Néanmoins, contrairement aux années précédentes, en prenant en compte les contrats aidés l’emploi augmente dans ce versant (+ 0,5 %) ». 
Dans le détail, la FPT compte 1 935 435 agents (34 % des agents de la fonction publique) dont un sur quatre est à temps partiel. Environ 470 000 agents travaillent dans des établissements communaux (127 757 agents, + 0,4 % en un an) ou intercommunaux (342 354 agents, + 3,5 % en un an), 549 130 dans l’ensemble des EPA locaux. L’écrasante majorité des agents recrutés dans la FPT sont des catégories C (75,5 %). En dix ans, entre 2009 et 2019, la part des catégories A a, quant à elle, légèrement progressé (de 8,4 % à 12,5 %).
Hors contrats aidés, en 2019, le nombre d’agents territoriaux augmente de 0,9 % soit + 16 500 agents. Emmanuel Macron avait pourtant promis, rappelle Le Monde, « la suppression de 120 000 fonctionnaires avant 2022, dont 70 000 pour les collectivités locales. Mais, depuis 2018, elles ont eu tendance à recruter, à cause notamment de la crise sanitaire et des « gilets jaunes ».

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2