Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mercredi 13 janvier 2021
Coronavirus

Vaccination, restauration, stations de ski, universités : le gouvernement répond aux députés

L'épidémie de covid-19 et la campagne de vaccination ont bien entendu été au centre de la séance de questions au gouvernement, hier, lors de la reprise des travaux de l'Assemblée nationale. Le gouvernement s'est appliqué à défendre sa politique vaccinale, tout en saluant le rôle des élus locaux. 

Pas moins de 13 questions ont été posées aux différents ministres pendant cette séance houleuse, dont la moitié sur la vaccination – mais aussi sur les restaurants, les universités ou encore les stations de sport d’hiver. 

Vaccination : les collectivités « fourmillent d’innovations » 

Sur la vaccination, plusieurs députés ont dénoncé la lenteur du démarrage de la campagne, les « changements de cap et les atermoiements »  – alors que, selon les chiffres publiés hier soir par la direction générale de la Santé, ce sont 190 000 personnes qui ont été vaccinées à ce jour (+ 50 000 environ en 24 heures). 
Olivier Véran a répondu à certaines interpellations et critiques des députés, en niant un certain nombre d’affirmations : non, l’État ne connaît pas de pénuries de seringues ni d’aiguilles (« Santé publique France en a plus de 3 millions en stock et une livraison de 2 millions d’unités arrivera en France la semaine prochaine » ) ; non, il n’existe pas de « délai de rétractation de quatre jours ni de consentement écrit », ce qui retarderait les vaccinations. « Ces procédures n’ont jamais existé », a martelé le ministre de la Santé. Les personnes qui se rendront dans un centre de vaccination devront simplement « remplir un questionnaire comportant cinq cases à cocher – il s’agit de la liste, succincte, des contre-indications », et se feront injecter le vaccin dans la foulée. 
La question de la répartition des vaccins selon les territoires, soulignée hier par des élus des Ardennes, n’a pas été posée au gouvernement.
Le ministre de la Santé a plusieurs fois rendu hommage à la « mobilisation »  des élus locaux, qui ont « un important rôle à jouer ». Les collectivités « fourmillent d’innovations », s’est félicité Olivier Véran. « J’ai des dizaines d’exemples d’élus de communes, d’intercommunalités, de départements ou de régions qui se mobilisent en déployant des moyens pour aller chercher, demain, les personnes âgées isolées, à leur domicile, afin qu’elles ne restent pas éloignées de la vaccination. La démocratie sanitaire dans nos territoires est vive et fondamentale. »  Le ministre s’est dit « très girondin »  en la matière : « Je n’ai pas vocation à envoyer aux collectivités des guides de bonnes pratiques, quel que soit le nombre de pages, pour leur expliquer comment ils peuvent mobiliser des moyens de transport, des soignants ou tout moyen matériel qui leur semblera utile pour faciliter la campagne vaccinale. » 

Restaurateurs et stations de ski

Julien Dive (Aisne, LR) a interpellé le gouvernement sur le « désarroi »  des restaurateurs et le « flou total »  sur cette question, sans que la moindre date soit envisagée pour la réouverture des bars et restaurants. Le gouvernement n’a pas donné d’indication nouvelle à ce sujet, se contentant de rappeler les aides dont bénéficie le secteur : « Tant que les restaurants resteront fermés, nous les aiderons de la même manière », a sobrement indiqué Olivier Dussopt, ministre chargé des Comptes publics.
Même interrogations sur les stations de ski : Émilie Bonnivard, députée LR de la Savoie, a souhaité relayer le sentiment de « trahison »  que ressentent les acteurs économiques des stations de sport d’hiver, bien au-delà des gestionnaires de remontées mécaniques : « Les hébergeurs, les pharmacies, les supérettes, les conciergeries, les commerces de bouche, les magasins de sport ou de souvenirs ont perdu plus de 80 % par rapport à leur chiffre d’affaires habituel. »  La députée a demandé que ces commerçants soient aidés de la même façon que les restaurateurs, c’est-à-dire avec une couverture équivalant à 20 % de leur chiffre d’affaires habituel. Le gouvernement a répondu qu’il avait décidé d’inclure dans la liste des entreprises « ayant accès au fond de solidarité »  l’ensemble des commerces de ces stations, « magasins de vêtements comme commerces alimentaires mais également agences de location saisonnière, par exemple. » 
Information importante pour les communes de montagne : Franck Riester, ministre chargé de l’Attractivité, a annoncé qu’une « compensation des charges fixes supportées notamment par les entreprises (gérant) les remontées mécaniques »  allait être versée, après avis de la Commission européenne, qui devrait arriver d’ici « début février ». Ce dispositif concernera également « les frais des stations fonctionnant sous le régime des régies municipales ». 

Universités : groupes de dix « maximum » 

La députée socialiste du Puy-de-Dôme, Christine Pires Beaune, a enfin demandé au gouvernement la date de réouverture des universités – sujet que le Premier ministre n’a pas abordé dans sa dernière conférence de presse, le 7 janvier. Alors que de nombreuses enquêtes pointent la situation parfois très difficile, d’un point de vue psychologique, de nombreux étudiants, la députée a demandé « un cap, des perspectives pour nos jeunes ». 
La ministre de l’Enseignement supérieur n’a donné aucune indication précise, annonçant simplement que le gouvernement va recevoir les présidents d’université « vendredi prochain ». Elle a toutefois confirmé qu’à partir de janvier, les facultés vont pouvoir « progressivement »  accueillir de nouveau des étudiants, « par groupe de dix maximum », afin que ceux-ci puissent « renouer par petits groupes le lien avec leurs enseignants ». 

Franck Lemarc

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2

S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Sur le même sujet

Vaccination : les maires ruraux appelés à « identifier les personnes âgées isolées » (08/01/2021)

Ce qu'Emmanuel Macron a dit hier aux maires d'Indre-et-Loire sur les centres de vaccination (06/01/2021)

Le gouvernement a-t-il vraiment voulu rendre la vaccination obligatoire ? (23/12/2020)


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site