Édition du Jeudi 3 janvier 2013


Imprimer Imprimer

Écotaxe poids lourds : le réseau routier non concédé va devenir payant

C’est aujourd’hui que le ministre des Transports Frédéric Cuvillier va présenter en Conseil des ministres le projet de loi de mise en uvre de l’écotaxe poids lourds. Dans les cartons depuis trois ans (cette mesure date de la loi Grenelle 1 de 2009), l’écotaxe devrait entrer en vigueur le 20 juillet, et son produit revenir en partie aux collectivités locales.
La première mouture du projet de loi avait provoqué le mécontentement des transporteurs, sur qui devait reposer la totalité de la taxe. Aujourd’hui, ce sont non plus les transporteurs mais les chargeurs qui payeront en dernier lieu la taxe, puisqu’un mécanisme de majoration forfaitaire des tarifs payés par les chargeurs aux transporteurs sera fixé, région par région. Il reste toutefois à savoir de quelle façon les chargeurs répercuteront ce surcoût… sur les consommateurs finaux.
L’objectif de l’écotaxe est, en pénalisant le transport routier (sauf si les camions sont « propres », par exemple électriques), de pousser les chargeurs et les transporteurs à privilégier le rail et le transport fluvial.
L’écotaxe sera prélevée sur les déplacements de camions de plus de 3,5 tonnes circulant sur les routes nationales et le réseau non concédé. Ce qui rendra de facto ce réseau payant pour les poids-lourds – et aura probablement d’importantes conséquences sur les flux de trafic. Pour prendre l’exemple de la région parisienne, les quelque 2300 km de routes allant du boulevard périphérique à l’autoroute Francilienne, aujourd’hui gratuits, deviendront payants pour les camions. Cela devrait entraîner, selon les calculs des transporteurs, une hausse de dépenses – et donc de leurs tarifs – de 8%. Ici comme sur le reste du territoire donc, les spécialistes s’attendent à voir les camions éviter les grands axes devenus payants et emprunter des itinéraires alternatifs, y compris en traversant des petites communes.
Le produit de l’écotaxe, outre la partie reversée aux collectivités, ira à l’AFITF, l’Agence pour le financement des infrastructures de transport en France.
Édition du Jeudi 3 janvier 2013 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr