Édition du jeudi 6 septembre 2012


Imprimer Imprimer

Logement : le gouvernement affiche sa mobilisation

La ministre de l’Egalité des territoires et du logement, Cécile Duflot, a présenté hier en Conseil des ministres son projet de loi relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social. « Le premier volet sur le foncier va permettre la mobilisation en faveur du logement et le second, qui porte à 25 % le taux de logements sociaux fixé par la loi SRU, témoigne de la volonté très grande du gouvernement que cette mobilisation soit suivie d’effet », a expliqué la ministre lors d’une conférence de presse à la sortie du Conseil des ministres.
Pour mobiliser le foncier public au profit de la construction de logements sociaux, le projet envisage de permettre une décote pouvant aller jusqu’à 100 % sur le prix des terrains appartenant à l’État ou à ses entreprises publiques cédés aux collectivités locales pour y construire du logement social. La décote dépendra de la catégorie des logements sociaux construits sur ces terrains. Le texte prévoit aussi que la décote consentie puisse être remboursée en cas de non-réalisation du programme de logements dans un délai de cinq ans. La ministre a ajouté que les 930 sites aujourd’hui recensés représentaient 2 000 hectares de terrains publics et que 110 000 logements pourraient y être construits (dont près de la moitié en Ile-de-France) d’ici 2016.
Comme annoncé (voire Maire info du 3 septembre), le deuxième volet du projet de loi modifie l’article 55 de la loi SRU faisant obligation aux communes de plus de 3 500 habitants (1 500 en Ile-de-France) faisant partie d’une agglomération de plus de 50 000 habitants, comprenant au moins une ville de 15 000 habitants, de comptabiliser 20 % de logements sociaux. Ce taux sera porté à 25 % dans les zones tendues. La liste des agglomérations où le taux restera fixé à 20%, la situation ne justifiant pas un effort de construction, sera fixée par décret.
Le texte envisage par ailleurs de multiplier par cinq (au maximum) la contribution de solidarité versée par les communes ne remplissant leurs obligations. Le projet de loi prévoit que ces majorations de prélèvement soient versées à un nouveau fonds national de développement d’une offre de logements locatifs sociaux.
Le texte devrait être discuté au Sénat dès le 11 septembre prochain, Cécile Duflot « espérant » son vote mi-octobre.
C.N.



Télécharger le projet de loi
Édition du jeudi 6 septembre 2012 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France