Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux

Édition du jeudi 16 septembre 2021
Transports

Plan Vélo et mobilités actives : 25 millions d'euros pour soutenir 400 collectivités

Les ministres Barbara Pompili (Transition écologique) et Jean-Baptiste Djebbari (Transports) ont salué « l'engouement inédit » des Français pour le vélo, à l'occasion du troisième anniversaire du plan dont l'objectif est de « tripler l'utilisation du vélo d'ici 2024 ».

Par Ludovic Galtier

Le plan Vélo et mobilités actives a franchi le cap de la mi-course. Trois ans après son lancement en 2018, les ministres Barbara Pompili (Transition écologique) et Jean-Baptiste Djebbari (Transports) ont annoncé mardi 14 septembre « le lancement de nouveaux programmes »  et « l’engagement de près de 250 millions d’euros fin 2021 et courant 2022 pour consolider la pratique du vélo » : 150 millions d’euros (dont 100 millions d’euros issus de France relance) pour subventionner les aménagements cyclables des collectivités locales dans chaque région après chaque appel à projets et 50 millions d’euros dédiés au développement du stationnement en gare pour atteindre un doublement des places. Cette enveloppe est à additionner aux « 600 millions d’euros déjà engagés depuis trois ans ».

Un budget qui profite aussi aux collectivités. L’exécutif a annoncé les résultats de l’appel à projets « Avélo 2 »  avec 254 premiers territoires retenus.« Doté de 25 millions d’euros, ce programme permettra de soutenir financièrement et techniquement 400 collectivités locales qui souhaitent s'engager dans une politique vélo. La première édition a permis à 227 territoires d’être accompagnés dans l’élaboration de leurs schémas directeurs cyclables et la mise en place de services ».

Un autre programme, baptisé « Alvéole + »  (35 millions d’euros sur trois ans) et piloté par la Fédération française des usagers de la bicyclette, a, quant à lui, pour objectif de « soutenir l’installation de stationnement sécurisé pour vélo avec une subvention à l’installation de 40 à 50 % pour les copropriétés, collectivités locales ou bailleurs sociaux ».

13 000 nouveaux kilomètres de pistes cyclables depuis fin 2017

À l’heure du premier bilan, l’optimisme est de mise au gouvernement. Indéniablement, le vélo est plébiscité par les Français. Après une année 2020 synonyme d’enfermement et de frustration sur le plan sportif pour beaucoup d’entre eux, « on observe + 28 % de passages à vélo sur l’ensemble du territoire et même + 41 % le week-end », relatent les ministres qui saluent l’action des collectivités et des associations.

« Depuis fin 2017, les pistes cyclables et voies vertes ont augmenté d’un tiers, soit 13 000 nouveaux kilomètres (53 000 kilomètres au total). À l’occasion du déconfinement, plus de 600 kilomètres de pistes cyclables temporaires ont été réalisés : 80 % ont été ou seront pérennisés. »  15 000 places de stationnements vélos ont par ailleurs été créées grâce à l’opération « coup de pouce vélo ».

L’engouement pour le vélo a des retombées économiques intéressantes. « Les ventes de vélo à assistance électrique (VAE) ont ainsi été multipliées par quatre depuis 2016, et ont augmenté de 30 % rien que l’année dernière (135 000 VAE en 2016 contre 515 000 en 2020). »  Le gouvernement voit derrière ce bond des ventes le recours aux aides à l’acquisition de cycles (bonus vélo-cargo et prime à la conversion) qu’il a récemment mis en place. « Les freins à l’utilisation de ce mode de transport ont été levés, avec notamment l’obligation du marquage vélo pour lutter contre le vol (735 000 vélos entrés dans le nouveau fichier unique d’identification des cycles), la formation de près de 6 400 cyclistes avec un « stage de remise en selle »  et le « savoir rouler à vélo dont ont pu bénéficier près de 52 000 enfants », se réjouit, par ailleurs, l’exécutif. 

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2