Édition du mardi 24 avril 2018


Imprimer Imprimer

Enquête mobilité de l'Insee : les maires appelés à prévenir leurs administrés

Maire-Info C’est le top départ pour l’enquête décennale de l’Insee sur la mobilité des personnes, qui va se dérouler pendant les douze prochains mois. Cette enquête permet, tous les dix ans, de faire le point sur les habitudes des Français en matière de déplacements, et revêt une importance particulière pour les élus locaux.
En effet, cette enquête nationale, effectuée auprès des ménages par les enquêteurs de l’Insee, permet de comprendre les grandes évolutions des modes de déplacement – c’est la raison pour laquelle elle n’a lieu que tous les dix ans. Elle est donc un outil indispensable, pour les élus chargés de ces thématiques, pour mieux adapter l’offre de transport à la demande.
Il est d’ores et déjà certain que les résultats de l’enquête 2018-2019 mettra en lumière des changements très importants par rapport à celle qui a été menée en 2008. On ne compte plus les changements qui ont eu lieu, depuis dix ans, en matière de transport ! 2008, ce n’était que le tout début du smartphone, désormais accessoire indispensable de la mobilité « embarquée », c’était avant la géolocalisation généralisée ; c’était avant la billetterie sans contact ; c’était avant les cars Macron, avant l’arrivée de la mobilité électrique et, demain, autonome ; c’était avant Blablacar et l’explosion du covoiturage organisé sur internet ; c’était les premiers balbutiements du vélo en libre service (lancé en 2005 à Lyon et en 2007 à Paris)… Bref, le visage de la mobilité et, partant, les habitudes de déplacement des Français – a sans doute davantage changé dans cette dernière décennie que pendant les cinquante années précédentes.
Les résultats de l’enquête ménages de l’Insee n’en seront que plus intéressants à étudier, à l’heure où d’une part, la France doit tenir les engagements ambitieux fixés par la loi de transition énergétique et les accords de Paris, et où le pays se prépare à une vaste réforme des politiques publiques en matière de transport, avec la loi d’orientation sur les mobilités actuellement en préparation, que le gouvernement souhaite aussi ambitieuse que la Loti (Loi d’orientation sur les transports intérieurs) de 1982. Au centre de ce projet de loi, si l’en croit le gouvernement, se trouvera la question extrêmement délaissée jusqu’à présent des transports collectifs dans les territoires ruraux.
L’enquête de l’Insee va se dérouler auprès de 21 000 ménages. « Dans chaque logement, un individu est tiré au sort en fonction de sa date de naissance pour répondre à la partie individuelle du questionnaire ». L’entretien en face à face durera « une heure en moyenne », et l’Insee rappelle que les réponses collectées resteront anonymes et confidentielles – elles ne peuvent notamment aucunement servir à des fins de contrôle fiscal.
L’Insee appelle les maires à communiquer sur cette enquête, et fournit à cette fin des visuels qui peuvent être intégrés aux sites internet des communes ou à la presse municipale. Elle fournit également des affiches, et invite les maires à prévenir les habitants que « quelques ménages de la commune seront sollicités », et recevront la visite d’enquêteurs munis de cartes officielles les accréditant.
F.L.
Accéder à la page dédiée sur le site de l’Insee pour télécharger les visuels.

Édition du mardi 24 avril 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France