Édition du mardi 17 novembre 2015


Imprimer Imprimer

État d'urgence : François Baroin assure l'État de « la pleine et entière collaboration » des maires

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le président de l’AMF, François Baroin, se sont rencontrés hier Place Beauvau pour discuter ensemble des modalités pratiques de la mise en œuvre de l’état d’urgence décrété par le président de la République samedi dernier (lire Maire info d’hier).
Les préfets ont reçu hier une circulaire leur demandant de réunir les maires et les parlementaires afin de leur communiquer « toutes les informations utiles » sur la mise en place de cet état d’urgence et de « répondre à toutes les questions des élus » sur ce sujet, a indiqué Bernard Cazeneuve à la sortie de cette réunion. « Il est tout à fait indispensable que l’administration de l’État travaille en étroite collaboration avec les élus et notamment les maires pour assurer la protection des Français », a ajouté le ministre. Il souhaite que les maires fassent remonter aux préfets « l’ensemble des interrogations et l’ensemble des besoins qui s’expriment sur les territoires concernant l’adaptation » du dispositif de sécurité, cela afin « que les préfets et le ministère de l’Intérieur apportent une réponse adaptée et rapide ».
Les maires seront aux côtés de l’État, ce dernier pouvant compter sur leur « pleine et entière collabaration », a assuré en retour François Baroin. « Nous accompagnerons dans les heures et les jours qui viennent la mobilisation autour des préfets pour l’organisation de la vie au quotidien dans les communes de France, a poursuivi le président de l’AMF. Les communes ont une responsabilité aux côtés de l’Etat qui garantit l’ordre public. »
Le Rassemblement des maires qui se déroulera demain porte Maillot à Paris (lire article ci-dessus) « réaffirmera le rôle essentiel des maires dans ce domaine et témoignera de leur engagement pour les valeurs de la République », ajoutait l’association dans un communiqué publié après la rencontre.
Quelques heures plus tôt, le ministre de l’Intérieur avait dressé un premier bilan des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence, qui devrait être prolongé de trois mois, le projet de loi prévoyant cette prolongation devant être présenté demain en Conseil des ministres (lire article ci-dessus).
Bernard Cazeneuve a ainsi précisé que « ces dernières 48 heures », il avait « prononcé 104 premières assignations à résidence à l’encontre d’individus » faisant « l’objet d’une attention particulière de nos services ». Par ailleurs, 168 perquisitions administratives ont été réalisées dans 19 départements. 21 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, 31 armes, dont 19 armes de poing ont été saisies.
Édition du mardi 17 novembre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France