Édition du lundi 13 mai 2013


Imprimer Imprimer

Bretons et Parisiens auront leurs sites en .paris ou .bzh

C’est peut-être le début d’une nouvelle ère numérique pour les collectivités : la ville de Paris et la région Bretagne ont annoncé vendredi qu’il sera désormais possible de créer des sites se terminant par .paris ou .bzh (pour Breizh). L’autorisation en a été donnée vendredi dernier par l’Icann, l’organisme chargé de réglementer les noms de domaine Internet.
« D'ici quelques mois, en plus des .com ou .fr, il sera possible de réserver un nom de domaine en .paris. Cela permettra de disposer d'une adresse e-mail "xxxxx@xxxxx.paris" et d'ouvrir un site Internet "http://www.monsite.paris" », s'est félicitée la ville de Paris dans un communiqué.
La capitale française figure « parmi les 200 premiers candidats » et est « l'une des toutes premières villes dans le monde à voir son dossier accepté par l'Icann », a relevé la municipalité.
De leur côté, la région Bretagne et l'association www.bzh ont souligné que c'est « au terme de près de 10 ans de travail et d'espoir », que « la Bretagne a l'autorisation de développer son extension internet ".bzh" ».
Il s'agit des deux premières entités françaises dont la candidature pour l'attribution de nouvelles extensions a été retenue par l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l'agence indépendante chargée de réglementer au niveau mondial les noms de domaine Internet.
A l'instar de .paris et .bzh, les nouvelles extensions Internet, qui doivent permettre à de nouveaux suffixes, comme .book, de côtoyer les classiques .org ou .com, doivent être lancées à partir de mi-2013.
Quelque 1 900 dossiers de demandes pour de nouvelles extensions avaient été déposés en juin 2012, dont 54 en France, parmi lesquels cinq collectivités – en plus de Paris et de la Bretagne, il y avait trois autres régions : l’Alsace, l’Aquitaine et la Corse. Cette opération est considérée comme l'une des plus importantes évolutions de la structure d'internet depuis des années. Elle va permettre à des entreprises, des organisations ou des collectivités de déposer leur propre nom ou marque, ou un nom plus générique.
Édition du lundi 13 mai 2013 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France