Édition du jeudi 11 juin 2009


Imprimer Imprimer

L'AMF et l'ODAS se mobilisent pour «faire du lien social une priorité en période de crise»

L’Association des maires de France et l’Observatoire de l’action sociale décentralisée (ODAS) lanceront officiellement le 2 juillet prochain les ateliers nationaux du «Vivre-ensemble et de la fraternité» (1), sous la présidence de Jacques Pélissard, président de l’AMF. «Parce que, dans une période de crise, une personne isolée est une personne encore plus fragilisée, il est urgent de s’attaquer à toutes les formes de précarité. Or, les maires, par leur proximité avec leurs concitoyens et les leviers d’actions dont ils disposent, sont les acteurs privilégiés du renforcement des liens sociaux», disent les deux partenaires dans un communiqué commun. Pour eux, ce constat, «devrait renforcer l’enquête menée conjointement auprès des maires de France sur leurs priorités, leurs attentes et les freins qu’ils rencontrent en matière de développement du lien social». Initiés dans le cadre des 7èmes rencontres nationales de l’ODAS, manifestation qui réunit tous les deux ans à Marseille un millier d’élus et de décideurs du secteur social, ces ateliers seront ensuite déclinés localement. Plusieurs villes, dont Besançon, Paris ou Valenciennes se sont déjà engagées à les accueillir en 2010 et Saint-Jean-de-Maurienne inaugurera ces rendez-vous le 2 octobre 2009. L’AMF et l’ODAS rappellent qu’un «peu partout en France, les communes développent des initiatives créatrices de lien - espaces intergénérationnels, réseaux associatifs, de « voisineurs », etc. - En présentant les plus innovantes aux élus et à leurs partenaires naturels (Etat, prestataires sociaux, associations, etc.), les partenaires veulent «les encourager à favoriser la prise en compte du développement du lien social dans toutes les politiques municipales, au-delà de leur politique et de leur soutien aux associations.» Les 7èmes Rencontres nationales de l’ODAS «devraient d’ailleurs faire émerger plusieurs pistes de réflexion et propositions dans les domaines du soutien à la jeunesse, du soutien à la famille, de l’autonomie, de l’insertion, de la vie des quartiers, afin de permettre aux maires d’adapter leurs réponses et de proposer de nouveaux espaces d’implication et de mobilisation de tous les habitants. Car si la Fraternité ne se décrète pas, elle doit être encouragée.» (1) Régis Debray, auteur de "L’Instant fraternité", Denis Piveteau, co-auteur d’"Une société en quête de sens" et Jean-Louis Sanchez, qui vient de publier chez l’Harmattan "Pour une république des maires: le vivre-ensemble à l’épreuve de la crise», animeront un débat autour de ces thèmes. Pour lire le communiqué, voir lien ci-dessous.
Édition du jeudi 11 juin 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France