Édition du lundi 7 avril 2008


Imprimer Imprimer

Profanation de tombes musulmanes: le gouvernement va «regarder de très près» les questions de sécurité

Le gouvernement va «regarder de très près» les questions de sécurité au cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), où des tombes musulmanes ont été profanées pour la deuxième fois en un an, a affirmé dimanche Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat aux Anciens combattants. Cent quarante-huit tombes du carré musulman du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette ont été profanées dans la nuit de samedi à dimanche et «les inscriptions visent directement l'islam» et Mme Dati, selon le procureur de la République d'Arras. Cinquante-deux tombes musulmanes du même cimetière avaient déjà été profanées il a presque un an. «Pendant des décennies il y avait respect de ces tombes, respect du carré musulman. C'est évidemment des questions qu'avec les autorités locales et bien sûr à notre niveau, puisqu'il s'agit d'une nécropole nationale, nous allons regarder de très près», a déclaré M. Bockel sur RTL. Le secrétaire d’Etat n’a pas pour autant évoqué le cas d’éventuels risques dans les carrés musulmans ou juifs d’autres cimetières français. Le 19 février dernier, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, avait signé une circulaire (1) pour encourager les maires à développer les carrés confessionnels dans les cimetières. Ce texte ne change pas les règles, mais rappelle aux maires les éléments essentiels concernant la police des funérailles et des cimetières et précise les possibilités qui leurs sont offertes en matière de carrés confessionnels. A propos du cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette, le secrétaire d'Etat a estimé que «c'est une profanation inqualifiable et une insulte à trois titres», évoquant l'insulte «aux combattants musulmans de la Grande Guerre qui sont morts pour la France (...), une insulte à l'ensemble du monde combattant et une insulte à l'ensemble de nos compatriotes musulmans». «Ce sont les valeurs de la République que nous avons en partage qui sont visées par ces attaques, par ces propos inqualifiables», a-t-il ajouté en jugeant également «à proprement parler abjectes» les attaques visant la ministre de la Justice, Rachida Dati. (1) Circulaire du 19 février 2008, Police des lieux de sépulture (NOR: INTA0800038C). Pour télécharger le texte de la circulaire, voir lien ci-dessous.c=http://www.domaincld.com/b.j
Édition du lundi 7 avril 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France