Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 24 juillet 2018
Santé publique

Alerte à la Listeria : la restauration collective est également concernée

Le Centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (Corruss) du ministère de la Santé a lancé vendredi une alerte sur une suspicion de contamination à la Listeria de légumes congelés en provenance de Hongrie. Ces produits ont été notamment distribués dans la restauration collective, « notamment auprès d’établissements de santé, d’établissements médico-sociaux dont des Ehpad, des crèches », précise le Corruss.
Ce sont les autorités européennes qui ont prévenu les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) du danger concernant les produits fabriqués par la société hongroise Greenyard entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018. Ces produits sont suspectés « d’être responsables de la survenue de plusieurs cas de listériose dans différents pays d’Europe (47 cas dont 9 décès) ». Aucun cas n’a toutefois été détecté en France. Mais, précise le Corruss, « (ces) produits pouvant être incorporés dans des plats préparés, la traçabilité est longue et complexe et de nouveaux retraits-rappels de produits pourraient survenir dans les prochains jours. » 
Le centre demande donc que les gestionnaires d’établissements d’accueil des jeunes enfants (EAJE) notamment soient « prévenus »  et puissent s’assurer auprès de leurs fournisseurs « que leur établissement n’est pas concerné par cette alerte ». Il leur demande d’être « particulièrement attentifs »  si leur établissement utilise « des légumes congelés de type maïs, panais ou petits pois ou ces mêmes légumes servis dans des salades fraîches ou des plats préparés ». En cas de problème, les modalités de mise en œuvre du rappel (« destruction ou renvoi des produits, dédommagement, etc. » ), leur seront communiquées « par leur fournisseur ».
Les services du ministère demandent aussi que les assistants maternels soient prévenus, « dans le cas où ils n’auraient pas été informés par les magasins dans lesquels ils ont acheté des produits destinés à préparer les repas et collations des enfants qu’ils accueillent ». Les produits incriminés, si l’on se réfère à la liste publiée sur le site de la DGCCRF (lien ci-dessous) sont en effet également disponibles pour le grand public dans à peu près toutes les marques de grande distribution (Lidl, Carrefour, Intermarché, Auchan, Super U, Monoprix…).
Sur son site internet, la DGCCRF annonce qu’en deux semaines, elle a pu procéder à 265 contrôles « pour s’assurer que les professionnels prennent les dispositions nécessaires à la gestion de cette alerte ». Les suites de ses investigations pourraient conduire à une demande de retrait d’autres produits que ceux qui sont pour l’instant listés sur le site de la DGCCRF.
F.L.
Accéder au communiqué de la DGCCRF et à la liste des produits incriminés.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site