Édition du mardi 19 mars 2013


Imprimer Imprimer

Le label des « Bistrots de pays » fête ses vingt ans

A l’occasion de ses vingt ans, le label des « Bistrots de pays » rend public aujourd’hui une étude sur les 248 « bistrots multiservices » - épiceries, dépôts de pain, restaurants, accès Internet, poste… - membres du label.
Répartis sur huit régions et vingt-deux départements, ils se sont développés, depuis la création du label en 1993, essentiellement dans le sud de la France : près des trois quarts sont implantés en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, ou Languedoc-Roussillon.
« Ils sont des lieux de vie à l’année, de rencontre, de découverte et d’animation locale » dans les zones rurales, explique la Fédération nationale des bistrots de pays. En effet, pour faire partie du label, les commerces doivent être situés dans une commune rurale de moins de 2 000 habitants, et constituer le dernier, ou l’un des derniers commerces du village. Ils doivent également être ouverts toute l’année, et proposer les services de base non assurés par ailleurs dans le village (tels que dépôt de pain, de tabacs, de journaux, petite épicerie…). Leur objectif est enfin d’organiser des animations festives et culturelles (au moins 3 par an), et de promouvoir les produits du terroir.
Selon les résultats de l’étude, presque tous les membres du label proposent une restauration complète, et le tiers propose un hébergement. Le quart environ accueille également une épicerie (23%) ou un débit de tabac (27%). 30% font office de dépôt de la presse locale, 11% disposent d’un point poste, et 48% proposent un accès wifi à Internet, le plus souvent gratuit, alors que 8% mettent un ordinateur à disposition des clients.
Les bistrots de pays ont « un rôle économique et social non négligeable, au cur des territoires », affirme l’étude, avec un chiffre d’affaires global estimé à 25 millions d’euros, environ 700 personnes en activité́ et une fréquentation qui dépasse les 3 millions de passages. La clientèle est partagée entre les locaux (45%) et les touristes (55%).
Enfin, si 42% des gérants de ces bistrots sont propriétaires des murs, 40% sont locataires d’une collectivité publique.
A l’occasion de ses vingt ans, le label a également lancé un nouveau site Internet.


Télécharger l’étude.

Consulter le site internet.
Édition du mardi 19 mars 2013 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France