Édition du lundi 14 juin 2004


Imprimer Imprimer

Profanations sur des tombes musulmanes de la Meinau : le ministre de l'Intérieur veut faire procéder à la remise en état des sépultures, « en liaison avec le maire »

Dans un communiqué daté du 14 juin, le ministre de l'Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales « condamne avec la plus grande fermeté les odieuses profanations qui ont été commises la nuit dernière sur des tombes musulmanes du cimetière de la Meinau à Strasbourg. Cet acte lâche s'attaque à la mémoire de la communauté musulmane et porte atteinte aux valeurs les plus essentielles de notre pays. » Dominique de Villepin a, selon ce communiqué, immédiatement appelé le président du Conseil régional du Culte musulman (CRCM), M. Nabaoui, pour « l'assurer de son soutien ». Il lui a fait part de sa « volonté que l'enquête aboutisse dans les meilleurs délais possibles, afin que les auteurs de ces actes criminels soient déférés à la justice ». Il a également eu un entretien téléphonique avec le président du Conseil régional d’Alsace, Adrien Zeller. Il a demandé au préfet du Bas-Rhin de « faire procéder à la remise en état des sépultures, en liaison avec le maire de la commune ». Le ministre se rendra à Strasbourg aujourd'hui pour rencontrer les représentants du culte musulman. Il présidera ensuite une réunion avec les représentants de l'ensemble des cultes présents en Alsace. Plusieurs dizaines de tombes musulmanes ont été profanées par des inscriptions néo-nazies dans la nuit de dimanche à lundi dans un cimetière de Strasbourg, a-t-on appris auprès de la police et du CRCM. Les dégradations, des croix gammées et des inscriptions "HH" (pour "Heil Hitler" et "88" (signe néo-nazi) ont été découvertes lundi matin dans le carré musulman du cimetière de la Meinau, au sud de l'agglomération strasbourgeoise. La communauté musulmane de Strasbourg a fait l'objet depuis début avril d'une série de dégradations et graffitis à caractère raciste: croix gammées et inscription "mort aux Arabes" sur un magasin d'alimentation tenu par un musulman, mosquées dégradées par des croix gammées et des tags racistes, entreprise de pompes funèbres musulmane profanée. La communauté juive d'Alsace a également été touchée à plusieurs reprises par des dégradations antisémites, notamment dans le cimetière juif d'Herrlisheim, près de Colmar, où 127 tombes ont été profanées fin avril.<
Édition du lundi 14 juin 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France