Édition du mardi 6 juillet 2010


Imprimer Imprimer

Les députés examinent aujourd'hui le projet de loi interdisant le port du voile intégral

Les députés examinent, ce soir et jusqu'à mercredi ou jeudi, le projet de loi sur l'interdiction du voile intégral dans l'espace public. Le texte, déposé par la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie, interdit le port du niqab et de la burqa dans tout l'espace public. Les contrevenantes encourraient une amende de 150 euros ou un stage de citoyenneté ou ces deux peines. La verbalisation ne sera donc pas systématique et les sanctions n'entreront en vigueur qu'au printemps 2011, après six mois au cours desquels des actions de «pédagogie» seront réalisées. Le projet créé un nouveau délit pour «toute personne obligeant une femme à se voiler». La peine encourue sera d’un an de prison et 30.000 euros d'amende. Cette peine sera doublée quand la personne contrainte est mineure, selon un amendement adopté à l'initiative du groupe socialiste. Rappelons que le Conseil d'Etat avait émis des réserves quant à une interdiction totale et considérait possible une interdiction circonscrite aux services publics et aux commerces. Les socialistes défendront d'ailleurs cette ligne pendant les débats, en arguant qu'une censure du Conseil constitutionnel ou de la Cour européenne des droits de l'Homme serait la pire des choses. Le vote aura lieu le 13 juillet. (Avec l’AFP)
Édition du mardi 6 juillet 2010 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France