Édition du lundi 15 novembre 2004


Imprimer Imprimer

Jacques Chirac refuse la modification de la loi de 1905

Le président Jacques Chirac s'est déclaré hostile dimanche à la modification de la loi de 1905 régissant la séparation de l'Eglise et de l'Etat, mais aussi à la "discrimination positive", toutes deux prônées par Nicolas Sarkozy. "La laïcité et la séparation de l'Eglise et de l'Etat sont à mes yeux quelque chose d'essentiel", a-t-il souligné au cours d'un dialogue avec des jeunes à Marseille (Bouches-du-Rhône). Donc, "je ne suis pas favorable à la remise en cause" de cette loi, a-t-il ajouté. "Quand il y a une colonne du temple, on est bien inspiré en général, sauf si vraiment on veut faire un autre temple, de la respecter et de ne pas trop vouloir la bricoler", a souligné M. Chirac. Une remise en cause de cette loi "ne manquerait pas d'ouvrir à nouveau un débat supplémentaire et inutile en France sur des sujets qui font maintenant l'objet d'un consensus". Jacques Chirac répondait ainsi à Nicolas Sarkozy, ministre de l'Economie et futur président de l'UMP, qui s'est prononcé sur une évolution de cette loi de 1905 afin de régler le "problème spécifique" posé par l'Islam. "Je ne suis pas favorable à la discrimination positive", a également déclaré Jacques Chirac. "La discrimination positive, c'est le quota (...) et les quotas, ça crée forcément l'injustice, le mécontentement et l'affrontement". Dès lors, le chef de l'Etat préfère le "refus des discriminations négatives" et "la condamnation des discriminations en règle générale".
Édition du lundi 15 novembre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France