Édition du mardi 10 mars 2009


Imprimer Imprimer

Le nombre de RMIstes a baissé de 3% en 2008 mais devrait entamer une remontée

Au 31 décembre 2008, en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer, 1,12 million de foyers perçoivent le revenu minimum d’insertion (RMI) versé par les caisses d’allocations familiales (CAF), soit 34.000 bénéficiaires de moins qu'un an plus tôt. Ceci, alors que le chômage a brutalement progressé l'an dernier (+11,4% d'inscrits à Pôle emploi). Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) des ministères de la Santé et des Affaires sociales, qui publie ces chiffres, le nombre de bénéficiaires du RMI, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), a diminué seulement de 0,5% au quatrième trimestre 2008. Par rapport au 31 décembre 2007, la baisse est de 3%. Les effectifs du RMI amorcent ainsi une stabilisation en fin d’année en lien avec la forte détérioration du marché du travail intervenue depuis la mi-2008. Une hausse du nombre d’allocataires du RMI n’est pas encore observée car la conjoncture se répercute toujours avec un certain retard sur le nombre de personnes susceptibles d’avoir recours à ce minimum social. C’est ce qui a déjà été constaté dans le passé, par exemple lors de l’augmentation du chômage amorcée au second semestre de 2001 qui ne s’était accompagnée d’une remontée du nombre d’allocataires du RMI qu’à partir du deuxième trimestre de 2002. Par ailleurs, le nombre de titulaires de contrats aidés (contrats d’avenir et contrats insertion - revenu minimum d’activité [CI-RMA]) continue de diminuer ce trimestre. Cette baisse atteint 15% en glissement annuel. Mais l'embellie ne durera pas. En 2007, le rythme de baisse avait atteint 8% (environ 100.000 bénéficiaires de moins), après un recul de 1% en 2006. Désormais, les effectifs amorcent une stabilisation - la baisse n'était plus que de 0,5% au quatrième trimestre 2008 - en lien avec la forte dégradation du marché de l'emploi. Signe tangible des difficultés à venir: le nombre de nouveaux allocataires ayant bénéficié d'un cumul intégral du RMI et de revenus d'activité (dispositif d'intéressement à la reprise d'emploi) est tombé à 30.000 lors des trois derniers mois de 2008, en chute de 30% par rapport à la même période de 2007. Cela signifie que les reprises d'emplois se font rares. Le nombre d'ouvertures de droits au RMI, en légère augmentation, risque quant à lui d'accélérer nettement en 2009. Pour accéder à l’étude complète, voir lien ci-dessous (PDF 1,1 Mo).
Édition du mardi 10 mars 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France