Édition du Vendredi 13 avril 2001


Imprimer Imprimer

" Désormais, le facteur-clé n'est plus l'offre de technologies - elle est aujourd'hui large et disponible - mais le rythme de diffusion de ces technologies sur les territoires et leur coût", affirme Jean-Louis Guigou, délégué à la DATAR

La Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) conduit actuellement une réflexion sur l'achèvement de la couverture du territoire en téléphonie mobile GSM, notamment dans le Massif central, explique Jean-Louis Guigou, son délégué, dans un entretien accordé à la lettre des opérateurs privés en télécommunication (AFOPT), " e-Territoires " (9 avril 2001). Pour lui, " l'existence d'infrastructures de télécommunications constitue une condition nécessaire mais non suffisante de l'attractivité des territoires, qui repose davantage sur un environnement favorable et le développement des usages de ces technologies ". Aux yeux du délégué, " l'importance économique, sociale et culturelle pour l'ensemble des acteurs (ménages, entreprises, écoles, services publics) d'être connectés à Internet montre que la société de l'information est devenue un enjeu territorial. "Désormais, le facteur-clé n'est plus l'offre de technologies - elle est aujourd'hui large et disponible - mais le rythme de diffusion de ces technologies sur les territoires et leur coût. " Il rappelle que le gouvernement a engagé une "démarche pragmatique, en apportant des réponses qui prennent en compte les évolutions technologiques, économiques et sociologiques ". Le Comité interministériel pour la société de l'information (CISI) du 10 juillet 2000 a mobilisé quatre milliards de francs sur trois ans pour assurer la démocratisation des technologies et préparer l'avenir de la société de l'information. Par ailleurs, les contrats de plan Etat-région ont bénéficié d'une enveloppe de 500 millions de francs pour développer les services, en " favorisant l'équipement et la connexion des établissements scolaires, en particulier maternels et primaires, le développement de la télé-médecine, la numérisation du patrimoine et la mise en place de maisons de services publics… " " L'objectif est désormais clairement celui de l'accès au haut débit. Il s'agit clairement d'un enjeu politique pour la décennie à venir que le gouvernement a affirmé à travers le programme d'action gouvernemental pour la société de l'information (PAGSI) et à l'occasion du schéma de services collectifs de l'information et de la communication ". Ce dernier, actuellement soumis à consultation régionale, se veut, dit Jean-Louis Guigou, " un schéma d'objectifs, c'est-à-dire qu'il constitue le cadre de référence stratégique qui doit, pour les années à venir, servir d'orientation à l'action publique dans le domaine des télécommunications, du multimédia et de l'Internet".
Édition du Vendredi 13 avril 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr