Édition du Mardi 26 septembre 2006


Imprimer Imprimer

Etudiant tué à Toulouse: le maire, Jean-Luc Moudenc, propose un amendement au projet de loi de prévention de la délinquance

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc (UMP) a été reçu hier après-midi par le ministre de l’Intérieur pour un entretien sur «la marginalité agressive» survenant après la mort le 12 septembre d'Edouard Rihouay. Cet étudiant de 26 ans avait été battu et jeté dans la Garonne du haut du Pont Neuf à Toulouse par ce qui semble un groupe de marginaux. Quatre jeunes gens âgés de 20 à 24 ans sont soupçonnés de ce meurtre. «Nous avons pris le temps d'exposer la situation en détail et nous avons la satisfaction de constater la volonté politique du ministre de l'Intérieur de lutter contre la marginalité agressive», a expliqué M. Moudenc à l'Associated Press à l'issue de cette rencontre qui s'est essentiellement tenue avec des membres du cabinet du ministre. «Dans le cadre de la loi en cours de discussion au Parlement sur la prévention de la délinquance, nous allons travailler sur un amendement visant à renforcer les sanctions contre les épiceries de nuit qui ne respectent pas les arrêtés municipaux et vendent de l'alcool au-delà de l'heure autorisée, notamment à ces groupes marginaux», a-t-il ajouté. «Par ailleurs, une réunion de travail tripartite avec le préfet, la mairie et le procureur général sera prochainement organisée à Toulouse pour mettre en place une brigade coordonnée ou une brigade commune avec des forces de la police nationale et municipale», a conclu Jean-Luc Moudenc, accompagné à Paris de Jean-Paul Escudié, conseiller municipal délégué à la police municipale, et de Jean Diébold, député et nouvel adjoint délégué à la lutte contre la marginalité agressive. Le 19 septembre, à l'issue d'un dépôt de gerbe sur les lieux du drame, M. Moudenc avait en effet annoncé la création d'une nouvelle délégation municipale chargée «d'examiner tous les moyens disponibles et de travailler avec les services sociaux et de police pour faire reculer le phénomène de marginalité agressive». De leur côté, des SDF toulousains ont exprimé ce week-end sur une banderole déployée rue de Metz, à proximité du lieu du drame, «leurs sincères condoléances à la famille» de la victime.
Édition du Mardi 26 septembre 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du Mardi 26 septembre 2006

Commission de régulation de l'énergie
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr