Édition du mercredi 23 décembre 2009


    Imprimer Imprimer

L'arrêté sur la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics est publié

Un arrêté (1) précise les règles applicables à la publication par voie électronique des documents de la consultation et à la transmission des candidatures et des offres, ainsi que les conditions dans lesquelles les acheteurs publics doivent assurer la sécurité des procédures électroniques de transmission. Il fixe en ce sens une obligation de fourniture d’un avis de réception, les conditions de transmission et d’usage de la copie de sauvegarde, ainsi que celle de la suppression des fichiers contenant les offres d’un opérateur économique dont la candidature n’a pas été admise. L’arrêté du 14 décembre 2009 abroge l’arrêté du 28 août 2006 pris en application du I de l'article 48 et de l'article 56 du Code des marchés publics et relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics formalisés, auquel il se substitue. Demeurent en vigueur, toutefois, les dispositions des articles 5 à 7 de cet arrêté, relatifs à la signature électronique. Un arrêté spécifique viendra ultérieurement préciser les règles applicables à la signature électronique compte tenu du référentiel général de sécurité qui doit être adopté en application de l'ordonnance n° 2005-1516 du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques. Il abroge également l’arrêté du 12 mars 2007 relatif aux expérimentations de dématérialisation des procédures de passation des marchés publics formalisés, devenu sans objet. Pour sa part, le décret n° 2008-1334 du 17 décembre 2008 avait fixé de nouvelles obligations aux acheteurs publics et aux opérateurs économiques applicables à compter du 1er janvier 2010: - publication des documents de la consultation sur le profil d’acheteur, pour les achats de fournitures, de services et de travaux d'un montant supérieur à 90.000 euros HT; - transmission obligatoire par voie électronique des documents requis des candidats pour les marchés informatiques d'un montant supérieur à 90.000 euros HT; - possibilité, pour l’acheteur public et quel que soit le montant du marché, d’imposer la transmission par voie électronique de tous les documents écrits de la procédure de passation. A compter du 1er janvier 2012, les acheteurs publics ne pourront refuser de recevoir les documents transmis par voie électronique par les opérateurs économiques pour les achats de fournitures, de services et de travaux d'un montant supérieur à 90.000 euros HT. (1) Arrêté du 14 décembre 2009 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics, JO du 20 décembre 2009. Pour accéder au texte, voir lien ci-dessous.
Édition du mercredi 23 décembre 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France