Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux

Édition du mercredi 26 mai 2021
Logement

Construction durable : le gouvernement veut créer un réseau national de « démonstrateurs urbains »

Un appel à manifestation d'intérêt, doté de 305 millions d'euros, a été lancé, hier, à l'attention des collectivités désireuses « d'accélérer la transition écologique des espaces urbanisés ».

Par Ludovic Galtier

Le gouvernement et ses partenaires (Banque des territoires, Secrétariat général pour l’investissement et Anru) ont lancé, hier, un appel à manifestation d’intérêt (Ami) baptisé « Démonstrateurs de la ville durable ». Doté de 305 millions d’euros, il « vise la création d’un réseau national de démonstrateurs, à l’échelle d’îlots ou de quartiers ». Tous les territoires engagés dans un projet d’aménagement « sont concernés par cet Ami »  qu’il s’agisse de métropoles, de petites villes comme de villes moyennes et « peuvent être accompagnés afin d’y déployer les innovations qui répondent à leurs enjeux ».

De quoi parle-t-on ?

Un démonstrateur urbain, explique le gouvernement, « est un projet intégré, transformant, doté d’un haut niveau d’ambition sociale et environnementale qui met en oeuvre des solutions innovantes (techniques, technologiques, process) ». Il est « porté par une collectivité (ou un établissement public en accord avec elle), appuyée par un consortium fédérant l’ensemble des acteurs, publics ou privés, impliqués dans le projet : entreprises, associations, chercheurs, académiques, etc. », est-il précisé dans le cahier des charges.
Il s’inscrit, par ailleurs, « dans le cadre d’une opération d’aménagement ou de renouvellement urbain à l’échelle d’un îlot, d’un groupe d’îlots ou d’un quartier répondant aux enjeux locaux »  et « comprend une stratégie de réplication dans d’autres territoires visant à essaimer les composantes innovantes du projet ».
Les lauréats de l’AMI pourront « bénéficier d’une phase d’incubation du projet d’une durée de 36 mois maximum soutenue financièrement et techniquement par l’État (…) Ce programme pourra mobiliser jusqu’à 10 millions d’euros du PIA 4 par démonstrateur, incubation comprise ».

Plusieurs vagues pour candidater

Ce réseau sera constitué progressivement par plusieurs appels à candidatures successifs. Les réponses sont attendues au plus tard le 10 septembre 2021 pour la première vague et d’ici le 5 novembre 2021 pour la deuxième, une troisième vague est prévue au cours du premier semestre 2022. 
Cette démarche s’inscrit dans la stratégie « Habiter la ville de demain », dont le lancement a été annoncé, le 17 mai, par le Premier ministre, Jean Castex.
Financée par le quatrième Programme d’investissement d’avenir (PIA) et le plan France relance, celle-ci a concrètement vocation à « relancer la construction durable de logements dans les territoires »  et « accélérer la transition écologique des espaces urbanisés ».

Télécharger le dossier de presse.

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2