Édition du lundi 23 juin 2014


Imprimer Imprimer

L'ADF lance 144 propositions pour doper le littoral

La mission nationale Mer et Littoral, confiée en avril 2013 par l’Assemblée des départements de France (ADF) à Philippe Grosvalet, président du conseil général de Loire-Atlantique, a restitué son rapport ce vendredi 20 juin à l’occasion d’un colloque organisé à Saint-Nazaire sur ce thème. Ce texte de 200 pages recense des dizaines de démarches et projets entrepris par les 31 départements côtiers français dans les domaines aussi divers que l’emploi (création d’emplois par la revitalisation des Chantiers navals de la Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône), les transports (création d’une offre de transport collectif pour relier le littoral en bus pour 1euro l’été, dans les Pyrénées-Orientales), les infrastructures portuaires (mise en place d’une gestion dynamique des ports au travers de l’expérimentation de « bateaux partagés », dans Bouches-du-Rhône) ou encore l’accompagnement des activités maritimes émergentes (création d’une SPL dédiée aux énergies marines, dans la Manche).
Toutes ces expériences riches sont la principale source d’inspiration des 144 propositions d’actions concrètes mises en avant par le rapport Mer et Littoral pour accompagner la stratégie d’intervention des territoires côtiers.
« Le littoral est pris entre deux vagues, celle de la mer (changements climatiques, montée des eaux) et celle de le terre (pression démographique). Cette problématique planétaire repose sur les épaules des maires. Pour transformer ces menaces en atouts pour le développement des territoires – avec la transition énergétique, par exemple – il faut une intervention publique à l’échelle du département en faveur de la biodiversité, de l’habitat, du foncier, de l’urbanisme, du tourisme, des transports, des infrastructures et de l’emploi », affirme à Maire info Philippe Grosvalet. Parmi cette liste, la maîtrise du foncier est sans doute l’enjeu majeur du littoral. Par sa taille et ses compétences, le rapporteur de la mission estime que les départements sont justifiés à accompagner ces politiques en prenant en compte les connexions entre le littoral et l’arrière-pays, et en créant des outils d’ingénierie publique pour soutenir l’action des communes et intercommunalités, avec des inter-SCOTS littoraux par exemple. En 2012, la Loire-Atlantique s’est ainsi dotée d’une Agence foncière regroupant 22 intercommunalités à qui elle offre les moyens financiers et techniques de maîtriser et acquérir les biens immobiliers nécessaires à leurs projets, notamment pour constituer des réserves.
Au-delà des 144 propositions relevant de l’action départementale, le rapport verse également 13 contributions au débat national. Et invite le gouvernement et le législateur à s’en emparer.
T.B.
Télécharger le rapport Mer et littoral.
Édition du lundi 23 juin 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France