Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux

Édition du mardi 29 septembre 2020
Rgions

Les régions seront « co-pilotes » du plan de relance

Le Premier ministre, Jean Castex, et les présidents de région ont scellé hier un accord sur le « co-pilotage »  du plan de relance sur les territoires, qui prévoit une enveloppe de 10 milliards d’euros supplémentaires d’investissements.
« Il s’agit d’un accord pour renouveler le dialogue avec les régions et les associer étroitement à la mise en œuvre de la relance », a indiqué Matignon à la presse, à l’occasion de la venue à Paris des présidents de région pour signer un « accord de partenariat », qui donne suite à celui signé fin juillet par Renaud Muselier, le président de Régions de France.
« Le texte reprend les grandes lignes de l’accord de méthode de juillet, mais il est désormais tourné vers le plan de relance de manière très volontariste », a assuré l’entourage du chef du gouvernement.
À l’exception du président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, qui n’a pu se déplacer « pour des raisons logistiques », les 12 autres présidents de région, ainsi que celui de la Guyane, Rodolphe Alexandre, ont fait le déplacement pour signer ce texte qui consacre les régions comme « co-pilotes du plan de relance », a souligné Matignon.
« Dans chaque région, d’ici la fin de l’année, il y aura la signature d’un accord de relance », a expliqué le cabinet du Premier ministre, précisant que les départements qui le souhaitent pourront aussi signer des textes du même type. 
Dans cet « accord de partenariat », l’État et les régions s’engagent à investir chacun 5 milliards d’euros supplémentaires dans le cadre du plan de relance, soit 10 milliards de plus pour un total de 40, comme convenu en juillet. 
Cela s’effectuera dans le cadre des contrats de plan État-Région 2021-2027, dont les axes forts tourneront autour de la transition écologique, la recherche, la cohésion sociale, la santé, la formation professionnelle ou encore la modernisation des infrastructures de transport.
« À court terme, pour amorcer la pompe, il est prévu dès la fin 2020 de soutenir les investissements régionaux qui s’inscrivent dans le plan de relance à hauteur de 600 millions d’euros », a expliqué Matignon. 

Soutien aux cafetiers et restaurateurs
Par ailleurs, Régions de France annonce ce matin avoir discuté avec le gouvernement, et en particulier avec Alain Griset, ministre chargé des PME, à propos de la situation des cafetiers et restaurateurs. Renaud Muselier, président de l’association, a fait au gouvernement « des propositions d’assouplissement des conditions d’accès et d’élévation des plafonds du volet 1 et du volet 2 du Fonds de solidarité national ». Par ailleurs, les présidents de régions soutiennent l’idée d’un « allongement de la durée de remboursement du prêt garante par l’État (PGE), de l’ouverture d’un PGE saisonnier et d’un report effectif des cotisation sociales à 36 mois ».
Le gouvernement n’a pas encore fait connaître ses réponses à ces propositions.

F.L, avec AFP

Suivez Maire info sur Twitter : @Maireinfo2