Édition du mardi 13 mai 2008


    Imprimer Imprimer

Les maires francophones apportent une aide alimentaire d'urgence aux enfants scolarisés dans les villes victimes de famine

Le maire de Paris Bertrand Delanoë, président de l'Association internationale des maires francophones (AIMF), a annoncé le 9 mai qu'une aide alimentaire d'urgence sera apportée aux enfants scolarisés dans les villes victimes de famine, lors d'une réunion vendredi à Tunis de l'AIMF. Cette dotation de 200.000 euros, dont le quart sera assuré par la Ville de Paris, est destinée aux enfants scolarisés, première victimes dans des pays confrontés à la famine, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse. Sur proposition du maire de Ouagadougou (Burkina Faso), cette aide urgente permettra de convoyer de la nourriture aux cantines scolaires et concernera dans un premier temps des villes dans une douzaine de pays francophones en Afrique subsaharienne et dans les Caraïbes (Haïti), a-t-on précisé. Le maire de Paris a lancé un appel à la solidarité des villes francophones et arabes pour une aide supplémentaire aux villes pauvres, dont les besoins alimentaires sont «considérables». M. Delanoë s'exprimait en présence du secrétaire général de l'Organisation des villes arabes (OVA), Abdelaziz Adassani, à l'occasion de la première réunion conjointe des deux organisations vendredi en Tunisie. L'AIMF a approuvé un financement de plus d'un million d'euros pour de nouveaux projets dans des villes francophones du Bénin (Abomey), Burkina Faso (Dedougou, Banfora), Cambodge (Kampot), Côte d'Ivoire (Yamoussoukro), Guinée (kindia), Mali (Tombouctou), Roumanie (Bucarest) et Sénégal (Saint Louis). Ce financement, dont un tiers environ sur fonds privés, concerne des projets d'assainissement et d'accès à l'eau potable, une des «priorités» de l'AIMF avec la lutte contre le sida. L'AIMF et l'OVA (420 villes) ont décidé de tenir leur prochaine réunion conjointe en 2009 à Paris et sont convenues de collaborer à travers l'appui à des quartiers écologiques dits «écoquartiers». Selon M. Delanoë, les deux organisations doivent pouvoir «partager l'intelligence», qui ne se trouve «pas plus au nord qu'au sud de la planète», a-t-il dit.
Édition du mardi 13 mai 2008 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France