Édition du vendredi 23 décembre 2016


Imprimer Imprimer

Fpic : pas de gel, ni tunnel, mais quelques ajustements

Le PLF pour 2017 a été définitivement adopté par le Parlement mardi dernier (lire Maire info du 21 décembre). Les dispositions de la loi de finances (LF) pour 2017 concernant le Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (Fpic) étaient particulièrement attendues en raison des bouleversements à venir de la carte intercommunale. Comme l’ancien Premier ministre Manuel Valls l'avait annoncé, le Fpic n’a pas connu d’augmentation (lire Maire info du 6 septembre). Au même titre que pour l’année 2016, le montant total du Fpic est maintenu à 1 milliard d’euros en 2017 au lieu de 2 % des recettes fiscales du bloc communal. Il n'y aura pas en revanche de « tunnel » (+ ou - 10 %) ou de gel des montants individuels.
L’article 143 de la loi de finances pour 2017 propose aussi de régler le problème des communes favorisées bénéficiaires du Fpic car se trouvant dans des EPCI moins favorisés en les excluant du reversement dans la répartition de droit commun. Seront donc concernées les communes, notamment franciliennes, qui ont un potentiel financier par habitant deux fois supérieur au potentiel financier agrégé (PFIA) par habitant moyen des communes de leur territoire. Le montant non attribué sera réparti au bénéfice des autres communes de l’ensemble intercommunal selon les règles de droit commun.
La nouvelle loi de finances ajuste aussi la garantie de sortie en cas de changement de périmètre intercommunal. Ainsi, au 1er janvier 2017, les ensembles intercommunaux qui perdront leur éligibilité au reversement, ou qui percevaient déjà une garantie en 2016, se verront attribuer une garantie de sortie selon les modalités suivantes : l’attribution sera égale à 90 % en 2017, à 75 % en 2018 puis à 50% en 2019 du reversement perçu par l’ensemble intercommunal en 2016. Cette garantie sera versée sous réserve que l’ensemble intercommunal ne redevienne pas éligible.
Dans le cas de fusions des territoires, le calcul de la garantie prendra en compte une quote-part communale de l’attribution perçue par l’ensemble intercommunal de l’ancien périmètre. Cette quote-part sera alors reversée au nouveau territoire d’appartenance en 2017. Ce calcul s’effectuera de la manière suivante : au prorata du montant reversé en 2016 par habitant et en fonction de l’insuffisance du potentiel fiscal (règles identiques à la répartition de droit commun). Ces montants seront ensuite agrégés au niveau de l’ensemble intercommunal afin de procéder à la répartition dans les conditions de droit commun.
Enfin, le plafonnement des prélèvements opérés au titre du Fpic et du Fsrif (Fonds de solidarité des communes de la région Ile-de-France) est finalement maintenu à 13 % pour des raisons de soutenabilité (il avait été relevé à 14 % en première lecture à l’Assemblée nationale) pour chaque ensemble intercommunal ou chaque commune des ressources prises en compte pour le calcul du PFIA.

Télécharger l’article 143 du PLF 2017.

Édition du vendredi 23 décembre 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 23 décembre 2016

Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ministère de la Justice
Ministère de l'Intérieur
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France