Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du lundi 11 septembre 2006
Incendie et secours

Les sapeurs-pompiers professionnels manifesteront le 25 septembre

L'intersyndicale CGT, FO, FASPP et CFDT des sapeurs-pompiers professionnels appelle à une manifestation nationale à Paris le 25 septembre pour dénoncer la suppression d'une prime, réclamer la possibilité d'aménager les fins de carrière et bénéficier d'une retraite à taux plein à 55 ans au titre de profession «dangereuse et insalubre», a-t-on appris auprès des syndicats. La date du 25 septembre a finalement été retenue pour «donner un coup de semonce», à la veille de la réunion prévue le lendemain à Paris de la Conférence nationale des services d'incendie et de secours, instance représentative du secteur, sous l'égide de l'Etat. L'intersyndicale avait précédemment annoncé la date du 26 septembre pour «faire pression», sur cette réunion. La manifestation nationale sera précédée le 18 septembre d'une journée régionale d'action, alors que les syndicats seront reçus par Brice Hortefeux, ministre des Collectivités territoriales, proche du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Par ailleurs, depuis lundi dernier, la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels (FASPP) a lancé seule un mot d'ordre de «grève illimitée», mouvement qui revêt essentiellement un caractère symbolique, puisque les pompiers sont réquisitionnés pour assurer la continuité du service public de secours. Les pompiers dénoncent la suppression de la nouvelle bonification indiciaire (NBI) - qu’un projet de décret du gouvernement avait prévu mi-juillet dernier mais non publié, selon les syndicats «sous la pression de certains présidents de conseil d'administration de services d’incendie et de secours qui estiment que les pompiers coûtent de plus en plus cher». Les fédérations syndicales dénoncent également le «blocage» des discussions sur les déroulements de carrière des pompiers professionnels et exigent la possibilité d'aménager les fins de carrière, notamment via un départ en retraite à taux plein à 55 ans au titre de profession «dangereuse et insalubre». La grogne récurrente des pompiers professionnels sur cette question de la retraite dure depuis la fin 1999. La loi de modernisation de la Sécurité civile du 13 août 2004 reconnaît le caractère «dangereux et insalubre» de la profession de pompier, mais les principaux syndicats dénoncent une reconnaissance «symbolique», sans conséquence sur les retraites en matière de bonifications.pt></scr
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site