Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du jeudi 9 juillet 2009
Gens du voyage

Les maires de grandes villes (AMGVF) se penchent sur la place des minorités Roms dans l'espace urbain

L'Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) a créé un groupe de travail consacré à «l’accueil des populations issues des minorités Roms dans les grandes villes et grandes intercommunalités urbaines». Présidé par Dominique Raimbourg, député (PS) et conseiller communautaire de la communauté urbaine Nantes Métropole, ce groupe de travail, indique la lettre «Grandes Villes hebdo» (8/7), devrait se pencher sur les difficultés rencontrées et les tentatives de réponses apportées à l’accueil de ces populations, à la lumière des expériences des villes de Clermont-Ferrand, Lille, Marseille, Metz, Mulhouse, Nice, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg et Tours. On estime, aujourd’hui, entre 10 et 15 millions le nombre de Roms présents dans l’espace européen. «Sur le terrain, lit-on dans la publication, les problématiques pour accueillir, dans de bonnes conditions, ces populations, souvent issues de Roumanie et de Bulgarie, sont complexes. Scolarisation des enfants, prévention et accès à la santé, accès à la formation et à l’alphabétisation, conditions de délivrance de permis de travail, sécurisation des espaces publics, lutte contre les recels et trafics, occupation illégale de terrains, délinquance, cohabitation avec les populations locales, coopération avec les services de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII, ex ANAEM), reconduite à la frontière, partenariat avec les préfectures et les départements, sont autant d’enjeux sensibles auxquels sont confrontés, au quotidien, les élus et techniciens des grandes villes et agglomérations.» Les maires de grandes villes soulignent qu’il «existe cependant, à ce jour, des pistes de collaboration innovantes et porteuses entre l’Etat, les grandes villes et intercommunalités et les associations d’accompagnement des publics présentes sur le terrain. Des contractualisations ont déjà été établies et signées entre collectivités et organismes associatifs, pour le suivi et l’aide à ces populations, notamment en matière d’accès à l’école, à la formation et à l’emploi.» Un prochain rendez-vous du groupe de travail avec un représentant du ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire sera destiné à «connaître la position de l’Etat français sur ce dossier stratégique pour les équilibres sociaux et urbains des territoires, notamment à l’horizon 2014. Cette date marquera, en effet, la fin de l’actuelle période transitoire fixée par les autorités européennes et permettra la liberté d’installation, donc d’accès au marché du travail, pour les populations Roms issues de l’Union européenne.» Pour accéder à «Grandes Villes Hebdo», voir lien ci-dessous.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site