Édition du vendredi 21 juillet 2006


Imprimer Imprimer

Accueil de nomades: un maire de Vendée excédé ferme sa mairie

Le maire de Brétignolles-sur-Mer (Vendée) a «symboliquement» fermé sa mairie depuis lundi pour protester contre l'installation sauvage de nombreuses caravanes de gens du voyage sur sa commune, rapporte l’AFP. «La mairie de Brétignolles-sur-Mer est favorable à l'accueil des gens du voyage», mais le maire «n'est pas compétent pour gérer ce genre de situation», a indiqué vendredi Christophe Chabot, qui gère cette commune de 3.000 habitants. La commune avait fait installer un terrain d'accueil pour les gens du voyage et avait coordonné avec la préfecture les dates et lieux prévus pour accueillir les caravanes durant l'été. Mais, le 27 juin, «un groupe de 170 caravanes qui n'était pas attendu s'est installé dans un haut lieu touristique de la commune», souligne le maire. Un second groupe de 200 caravanes s'est installé dimanche sur un autre terrain de la commune. «Ils font ce qu'ils veulent alors que nous faisons tout ce que nous pouvons pour les accueillir dans de bonnes conditions», proteste l'élu, jugeant la situation «inacceptable». «La gendarmerie n'a pas les moyens d'intervenir», regrette-t-il, en indiquant que l'obtention d'une ordonnance de référé mardi n'y a rien changé. Les gens du voyage «disent qu'ils partiront dimanche. La mairie rouvrira symboliquement une heure après leur départ», affirme M. Chabot.
Édition du vendredi 21 juillet 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France