Édition du jeudi 8 octobre 2015


Imprimer Imprimer

FCTVA, CVAE, emprunts toxiques… Les autres mesures du PLF 2016

Alors que le projet de loi de finances (PLF) 2016 a commencé à être examiné hier par la commission des finances de l’Assemblée nationale, Maire info poursuit son décryptage des différentes dispositions qui concernent les collectivités locales.
Comme le gouvernement l’avait annoncé, le Fonds de compensation pour la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA) sera étendu aux dépenses d’entretien des équipements des collectivités territoriales qui y étaient « par nature inéligibles ». « Or ces dépenses, qui peuvent représenter des montants significatifs, font partie intégrante des coûts financiers à prévoir et à prendre en compte lors de l’étude d’impact des projets d’investissement », indique le projet de loi. Alors que le PLF fixe le montant du FCTVA à 5,979 milliards d’euros pour 2016 (contre 5,961 milliards pour 2015, soit une progression de 0,3 %), le coût de cette nouvelle mesure représentera 12 millions d’euros en 2016, 109 millions d’euros en 2017 et 143 millions d’euros en 2018. Cette demande de rendre éligibles au FCTVA les dépenses d'entretien des bâtiments publics était formulée depuis bien longtemps par l'AMF.
Une part de la CVAE sera bien transférée des départements vers les régions afin d’« accompagner les transferts de compétences » entre les deux collectivités prévus par la loi portant Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe). Le PLF propose ainsi de « porter de 25 % à 50 % la part de la CVAE revenant aux régions à compter de 2017 et, corrélativement, de réduire la part revenant aux départements de 48,5 % à 23,5 % ». Cette évolution ne sera pas sans conséquence sur les subventions des conseils départementaux au bloc communal.
Le PLF entérine également l’augmentation du fonds de soutien aux collectivités territoriales et aux établissements publics de santé ayant contracté des emprunts toxiques. Le montant du fonds devrait être doublé, passant de 1,5 milliard à 3 milliards d’euros sur 15 ans. 
Enfin, le PLF confirme que l’entrée en vigueur de la réforme sur la décentralisation du stationnement payant est à nouveau reportée au 1er janvier 2018 (lire Maire info du 25 septembre). Autre mesure d'importance, le plafonnement des taxes affectées aux agences de l'eau et aux chambres de commerce et d'industrie.
A.W.
Édition du jeudi 8 octobre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France