Édition du vendredi 24 juillet 2009


Imprimer Imprimer

En 2008, l'indice de prix des dépenses communales demeure élevé malgré un fort ralentissement en fin d'année

Au troisième trimestre 2008, l’indice de prix des dépenses communales progresse de 1,0% par rapport au trimestre précédent, soit une évolution plus faible que celle observée au cours du deuxième trimestre (+ 1,6%) contre 0,2 % pour l’inflation (hors tabac). Au quatrième trimestre 2008, l’indice de prix des dépenses communales se stabilise (+ 0,0 %) par rapport au troisième trimestre 2008, après des hausses importantes observées lors des trimestres précédents (+ 0,9 % au 1er trimestre, + 1,6 % au 2e trimestre et + 1,0 % au 3e trimestre). Dans le même temps, l’inflation hors tabac enregistre une baisse de 0,5 % par rapport au troisième trimestre sous l’effet notamment de la baisse du prix des matières premières intervenue en milieu d’année. C’est ce que montre la publication hier, du « panier du Maire », indice spécifique qui mesure l’inflation constatée pour les collectivités locales. Cet indice résulte d’un travail menée en partenariat entre l’AMF et Dexia Crédit Local et prend en compte des dépenses spécifiques aux collectivités locales non retenues dans l’indice des prix à la consommation des ménages, établi par l’INSEE. Sur l’ensemble de l’année 2008, l’indice de prix des dépenses communales a progressé à un rythme très soutenu (+ 4,0 %) alors que l’inflation affiche une croissance de + 2,8 %. L’écart entre l’augmentation de l’indice de prix des dépenses communales et celle des prix à la consommation s’établit à 1,2 point sur l’année 2008, en diminution comparé à l’écart observé en 2007 (+ 1,9 point). Principale composante du « panier du maire », le « prix » des charges de personnel évolue sur l’ensemble de l’année sous l’effet du « glissement-vieillesse-technicité » et de la revalorisation du point d’indice de la fonction publique de + 0,5 % en mars 2008 et + 0,3 % en octobre 2008. Ces revalorisations étant moindres que celle observée en 2007 (+ 0,8 % en février), le « prix » des charges de personnel progresse moins vite en 2008 (+ 2,5 %). Par contre, en 2008, l’évolution globale des taux d’intérêt contribue encore à influencer à la hausse l’indice de prix des dépenses communales mais une inflexion apparaît en fin d’année. Le dernier trimestre de l’année 2008 est également marqué par une baisse des dépenses d’énergie. Comparé au trimestre précédent, le prix des combustibles et carburants enregistre une très forte baisse de 26,9 %, qui fait suite à la chute des cours du pétrole amorcée en juillet 2008. Sur l’ensemble de l’année cependant, compte tenu des fortes hausses du premier semestre, le prix des combustibles et carburants demeure très dynamique avec une progression de 15,9 % (contre + 2,2 % en 2007). Concernant les indices du coût de la construction, une baisse est également visible en fin d’année (- 1,6 % pour le BT01 et - 2,5 % pour le TP01 entre le 3e et le 4e trimestre 2008) mais sur la totalité de l’année 2008, ces indices progressent fortement (+ 5,5 % pour le BT01 et + 7,0 % pour le TP01). Le prix de l’eau, du gaz et de l’électricité connaît une augmentation continue sur l’ensemble de l’année 2008 et progresse de 8,9 % après + 0,9 % en 2007.
Édition du vendredi 24 juillet 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France