Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 6 juillet 2018
Europe

François Baroin appelle à intégrer la dimension rurale dans la future politique de cohésion européenne

Il y a boire et manger dans les propositions de la Commission europenne pour les politiques agricole et de cohsion aprs 2020, a rsum avant-hier Karl-Heinz Lambertz, le prsident du Comit des rgions europen, qui avait invit les reprsentants des associations d'lus participer un dbat sur l'avenir de l'Europe Bruxelles.
Ct face, la Commission europenne mentionne le dveloppement durable et intgr des zones urbaines, rurales et ctires , s'est flicit Franois Baroin, prsident de l'AMF. Ct pile, il risque d'y avoir un dsquilibre dans la prise en compte des intrts des petites et moyennes communes , a-t-il prcis. Alors que la Commission propose de rduire les fonds agricoles de 15 % tout en flchant 6 % des fonds de cohsion pour la politique urbaine, c'est tout un pan de notre territoire qui est moins pris en compte , a-t-il soulign. Or, la proximit de la politique europenne avec les territoires doit se traduire quelle que soit la typologie du territoire .
Partageant le sentiment d'autres intervenants, le maire de Troyes a salu les simplifications annonces par la proposition comme la rduction du nombre de vrification et la continuit des autorits de gestion avant et aprs 2020.
Pour Sari Rautio, vice-prsident de l'Association des autorits locales et rgionales finlandaise et maire de Hmeenlinna, la proposition de la Commission est dans l'ensemble une bonne base de ngociation . Encore faut-il s'assurer de maintenir la flexibilit ncessaire pour dfinir de grandes priorits l'chelle europenne et nationale et des orientations spcifiques au niveau local et rgional.
Affichant sa volont de simplifier et rationaliser, la Commission europenne a rduit le nombre de priorits europennes cinq et fait passer le nombre de programmes de 58 actuellement 37. Une dmarche positive en principe, mais ce regroupement comporte aussi un risque : que se passera-t-il avec les projets couverts par les programmes que nous connaissons jusqu'ici ? , s'interroge Peter Kurz, maire de Mayence et prsident de l'Association allemande pour le logement et le dveloppement urbain.
Pour beaucoup de reprsentants des associations d'lus locaux prsents Bruxelles, le recentrage de la politique europenne vers de nouvelles priorits, comme la dfense et la scurit, risque de faire oublier l'essentiel : l'intgration des migrants et la rduction des ingalits sociales. Deux sujets pourtant l'origine de la vague populiste qui dferle en Europe, ont soulign de nombreux lus.
La grande question porte sur les arbitrages que feront les tats membres entre les politiques dites rgaliennes, comme la migration et la scurit, et des politiques europennes qui ont fait leur preuve comme la cohsion, la recherche, l'innovation , rsume pour Maire info Christophe Rouillon, vice-prsident de l'AMF. Si les tats veulent dvelopper ces politiques, il faudrait aussi augmenter le budget europen hauteur de 1,23% du PIB , prcise-t-il.
Karl-Heinz Lambertz a appel les reprsentants des lus locaux et rgionaux faire converger leurs efforts pour peser sur leur gouvernement, qui devront trancher en principe avant les lections europennes de mai 2019. Il espre que les rsultats du 8e Sommet des villes et rgions, qui se tiendra les 14 et 15 mars 2019 Bucarest, permettra de dlivrer un message fort aux tats europens.
Bruxelles, Nathalie Steiwer
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site