Édition du Lundi 30 novembre 2009


Imprimer Imprimer

Commission européenne: Johannes Hahn (Autriche) à la Politique régionale, Janez Potocnik (Slovénie) à l'Environnement, Neelie Kroes (Pays-Bas) à l'Agenda numérique et Joaquin Almunia (Espagne) à la Concurrence

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a dévoilé la composition du nouvel exécutif européen vendredi, donnant au finlandais Olli Rehn un rôle clef dans la gestion des efforts visant à relancer l’économie européenne et attribuant au français Michel Barnier un rôle controversé dans la supervision du secteur financier. M. Rehn récupère le portefeuille de l’espagnol Joaquin Almunia, qui va devenir le commissaire en charge de la concurrence dans l’exécutif de l’UE. Le français Michel Barnier a été nommé au poste de commissaire au marché intérieur. Il sera également en charge des services financiers. La formation de la Commission européenne constitue l’étape finale des efforts de l’UE pour maintenir son influence sur la scène internationale après la crise économique. L’équipe de 27 personnes doit obtenir l'approbation du Parlement européen avant de prendre ses fonctions pour un mandat de cinq ans allant jusqu'au 31 octobre 2014. Les commissaires désignés seront auditionnés individuellement devant les commissions parlementaires entre le 11 et le 19 janvier. Le vote approuvant la nouvelle Commission dans son ensemble est prévu pour le 26 janvier. Sur la base de ce vote d'approbation, la Commission sera nommée par le Conseil européen. Elle pourra ensuite commencer à travailler. «Dans cinq ans, je veux que cette Commission ait joué un rôle majeur en sortant l’Europe de la crise économique et en la transformant en une économie concurrentielle à la croissance durable», a déclaré M. Barroso lors d’une conférence de presse. A noter que telle était déjà l’ambition de la Commission en 2000 avec un objectif à atteindre en 2010. La nomination de la Commission, puissant organe réglementaire, fait suite à la désignation d’un président du Conseil européen et d’une nouvelle haute représentante aux Affaires extérieures et à la ratification d’un traité destiné à améliorer la prise de décision dans l’UE. En tant que commissaire à la Concurrence, prenant la suite de la néerlandaise Neelie Kroes (qui passe à l’«Agenda numérique»), M. Almunia devra faire respecter les règles strictes en matière d’aides d’Etat (subventions publiques), prévenir tout «protectionnisme» et compléter le marché unique européen. La proposition de commission est la suivante: • José Manuel Barroso (Portugal): président • Joaquin Almunia (Espagne): Concurrence, vice-président de la Commission • Catherine Ashton (Royaume-Uni): Haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission • Michel Barnier (France): Marché intérieur et services financiers • Olli Rehn (Finlande): Affaires économiques et monétaires • Dacian Ciolos (Roumanie): Agriculture • John Dalli (Malte): Politique en matière de santé et de protection des consommateurs • Karel De Gucht (Belgique): Commerce • Stefan Fuele (République tchèque): Elargissement et politique européenne de voisinage* • Connie Hedegaard (Danemark): Action climatique • Maire Geoghegan-Quinn (Irlande): Recherche et innovation • Janusz Lewandowski (Pologne): Budget/Programmation financière • Guenther Oettinger (Allemagne): Energie • Janez Potocnik (Slovénie): Environnement • Neelie Kroes (Pays-Bas): Agenda numérique, vice-présidente de la Commission • László Andor (Hongrie): Emploi, affaires sociales et inclusion • Maria Damanaki (Grèce): Affaires maritimes et pêcheries • Johannes Hahn (Autriche): Politique régionale • Rumiana Jeleva (Bulgarie): Coopération internationale, aide humanitaire et réponse à la crise* • Siim Kallas (Estonie): Transports, vice-président de la Commission • Cecilia Malmström (Suède): Affaires intérieures • Andris Piebalgs (Lettonie): Développement* • Viviane Reding (Luxembourg): Justice, droits fondamentaux et citoyenneté, vice-présidente de la Commission • Algirdas Šemeta (Lituanie): Fiscalité et union douanière • Antonio Tajani (Italie): Industrie et entreprenariat, vice-président de la Commission • Androulla Vassiliou (Chypre): Education, culture, multilinguisme et jeunesse • Maros Sefcovic (Slovaquie): Relations interinstitutionnelles et administration, vice-président de la Commission * En étroite collaboration avec la haute représentante conformément aux traités. Pour lire le communiqué de la Commission, voir lien ci-dessous.
Édition du Lundi 30 novembre 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr