Édition du mercredi 26 juillet 2006


Imprimer Imprimer

Fléchissement en 2006 de l'effort d'équipement des communes et des EPCI

Amorcé en 2005, le fléchissement de la croissance des dépenses en matière de bâtiment et de travaux publics (BTP) des collectivités territoriales s’accentue en 2006, annonce le ministère de l’Équipement (1). L’investissement public local progresse ainsi cette année de seulement 5,5% pour les dépenses d’équipement et de 5,9 % pour celles de BTP, après respectivement 10,3 % et 9,4 % en 2005. Le montant total des intentions de dépenses d’équipement s’élève en 2006 à 62,5 milliards d’euros dont 43 % (27,7 milliards d’euros) à destination du bâtiment et 38,5 % (23,3 milliards d’euros) pour le secteur des travaux publics. Ce ralentissement est le fait des communes et surtout des groupements à fiscalité propre dont les investissements en BTP en 2006 subissent une décélération brutale après quatre années particulièrement dynamiques. En revanche, les conseils régionaux et généraux accentuent leur effort d’équipement grâce à une forte augmentation de leurs intentions de dépenses en travaux publics. Contrairement à l’année passée, les dynamiques sont très variables selon les régions avec en particulier de nombreuses régions prévoyant une diminution de leurs prévisions de dépenses de BTP. En 2006, les dépenses d’équipement votées dans le cadre des budgets primitifs des collectivités territoriales (hors syndicats intercommunaux) progressent de 5,5 % par rapport à 2005. Il s’agit d’un ralentissement très net de l’effort d’équipement des collectivités territoriales par rapport au rythme d’investissement observé depuis 2003 (autour de 10 %). Le montant total des intentions de dépenses s’élève à 62,5 milliards d’euros pour 2006 après 59,3 milliards pour 2005. Les dépenses d’équipement sont constituées à plus de 80 % de dépenses de bâtiment et de travaux publics, le reste étant composé d’achats de terrains, d’œuvres d’art, de matériels techniques, informatiques ou de transport ainsi que de frais d’études en cours. La commande publique locale assure chaque année autour de 20 % du chiffre d’affaire du secteur du bâtiment non résidentiel et près de 50 % de celui des travaux publics (sources MTETM /SG/DAEI/BASP). Les dépenses d’investissement des collectivités territoriales sont largement supérieures à celles de l’État : elles représentent 70 % de l’investissement public, soit 10 % de l’investissement de l’économie française (sources INSEE, comptes nationaux 2005). (1) « SESP-Infos rapides » n° 338, juillet 2006.pt><sc
Édition du mercredi 26 juillet 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France