Édition du vendredi 3 janvier 2014


Imprimer Imprimer

Adieu Certu et Cete, bonjour Cerema

Bien connus de nombreux élus pour leurs capacités d’expertise, le Certu (Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques) et les huit Cete (Centres d’études techniques de l’État), ont officiellement disparu le 31 décembre à minuit. Dans la foulée est né un nouvel organisme, le Cerema – pour Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement. Ce nouveau Cerema englobe également deux autres organismes, moins connus, le Cetmef (Centre d’études techniques maritimes et fluviales) et le Sétra (Service d’études sur les transports, les routes et leurs aménagements).
L’objectif des deux ministères concernés (Écologie et Égalité du territoire-Logement), au-delà d’une évidente volonté de mutualisation des services à fins d’économies – ou, pour utiliser le vocabulaire officiel, de « modernisation de l’action publique » – est d’offrir aux acteurs locaux une sorte de « guichet unique » offrant une expertise scientifique et technique dans à peu près tous les domaines : « le transport, l’environnement, la prévention des risques, l’aménagement du territoire et l’urbanisme, la mer et le littoral, la biodiversité, le climat, l’impact sur la santé, le bâtiment… », listent les deux ministères dans un communiqué. Et de poursuivre : « Acteur de l’égalité des territoires, l’établissement portera ainsi une vision transversale qui inclut les enjeux liés à la ville et à la mobilité durable, au logement et à l’habitat, à la lutte contre l’artificialisation des sols, à la mise en capacité des territoires pour leur propre développement, à la prise en compte des risques et opportunités en matière environnementale, énergétique et d’usage des sols… »
Le nouvel établissement public aura pour missions de réaliser « des études, essais, mesures, contrôles et certifications » et de « contribuer au développement et à la réalisation de projets innovants ». Il comptera dans son conseil d’administration, outre des représentants de l’État et des personnalités qualifiées, « cinq élus représentant les collectivités territoriales ».
Doté d’un budget annuel de 250 millions d’euros, le nouvel organisme regroupera plus de 3 000 agents répartis sur 26 départements, 17 laboratoires de recherche, 60 pôles de compétence. Son siège social sera situé dans la banlieue de Lyon – siège historique du Certu.
Pour en savoir plus sur le Cerema, on pourra consulter, dès lundi 6 janvier, son nouveau site internet : www.cerema.fr
Édition du vendredi 3 janvier 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France