Édition du mercredi 7 juin 2006


    Imprimer Imprimer

3.000 «ambassadeurs du tri» d'ici 2008

L’accord cadre national pour atteindre «3.000 ambassadeurs du tri d’ici 2008» signé entre Nelly Olin, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, Jacques Pélissard, président de l’Association des maires de France, Bernard Hérodin, directeur général d’Eco-Emballages et d’Adelphe, et Patrick Elvezi, président délégué de Rudologia, vise à améliorer la qualité de la collecte sélective en France tout en aidant au retour à l’emploi de personnes en difficulté professionnelle. La collecte sélective a déjà permis de créer 20.000 emplois directs en France depuis sa mise en place en 1992. A partir de 1998, le recrutement d’ambassadeurs du tri a donné l’opportunité à des jeunes d’apprendre un métier et d’acquérir de l’expérience dans un secteur d’activité porteur. Unanimement reconnu pour leur efficacité dans la communication de proximité en faveur du geste de tri, les ambassadeurs du tri contribuent fortement à améliorer la qualité de la collecte sélective. L’accord a donc pour objectif de lancer une nouvelle phase de recrutement national. L'ensemble des partenaires mettra à disposition des collectivités territoriales: - des soutiens financiers exceptionnels, cumul des soutiens des contrats aidés par le gouvernement avec ceux d’Eco-Emballages; - des structures de recrutement et d'information (notamment le service public de l'emploi); - des structures de formation (sociétés agréées avec l’appui notamment de Rudologia); - un comité de pilotage partenarial, pour le suivi. Afin de permettre la création de nombreux emplois, l’ensemble de ce dispositif permet d’alléger fortement le coût (lié à la rémunération) des ambassadeurs du tri, jusqu’à son autofinancement dans certaines collectivités territoriales. Le rôle des ambassadeurs du tri concerne d’abord et avant tout la collecte sélective des déchets des emballages ménagers. Les missions sont de cinq types: animation, portes à portes, préparation et intervention dans les réunions publiques, actions vers les publics relais, interventions dans les écoles. Acteur du lien social, ils favorisent la concertation et animent un réseau d’intervenants de la vie de la collectivité (gardiens, bailleurs, associations, etc). Ils font remonter dysfonctionnements, questions et demandes des habitants. Via le porte à porte, ils sont de véritables médiateurs entre les habitants et les élus. Employés par les collectivités locales, les nouveaux ambassadeurs du tri signeront un contrat à durée déterminée, qui se répartira en fonction de leur situation personnelle entre des contrats d’avenir d’une part, et des CAE (contrats d’accompagnement dans l’emploi) d’autre part.<scr
Édition du mercredi 7 juin 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France