Édition du lundi 9 octobre 2006


    Imprimer Imprimer

L'Association des maires de petites de France (APVF) se prononce contre un retour à l'automne 2007 des élections municipales

Après les maires de France, les maires de petites villes: lors de sa récente conférence de presse de présentation du 89ème congrès de l’AMF (20-23 novembre 2006), le président Jacques Pélissard avait souligné l’hostilité des maires à une fixation de la date des élections municipales à l’automne 2007. L’Association des maires de petites villes de France (APVF), qui vient d’achever ses assises à Cancale (Ille-et-Vilaine), s’est à son tour prononcée pour un maintien du calendrier de mars 2008. L’APVF indique que «les maires des petites villes s'inquiètent des déclarations visant à modifier à nouveau le calendrier électoral pour les élections municipales», dans une motion adoptée par lors de son assemblée générale. «Soucieux du respect des citoyens et d'une gestion rigoureuse de leur commune», les maires «ne comprendraient pas que l'on modifie à nouveau le calendrier pour convenance politique, quel que soit le nouveau président de la République, et que la première loi votée par le prochain gouvernement consiste en juillet prochain à modifier la loi électorale», indique la motion. «Une telle modification reviendrait à fixer la date des prochaines élections municipales quatre mois plus tard (...) au mépris de tout débat démocratique et de la réglementation du financement des campagnes électorales», selon elle. La loi du 15 décembre 2005 a prorogé d'un an la durée du mandat des conseillers municipaux et des conseillers généraux. Ce report était destiné à éviter la concentration sur la seule année 2007 des scrutins présidentiel, législatifs et sénatoriaux ainsi que des élections municipales et cantonales. Défendu par le ministre de l'Intérieur, ce calendrier ne satisfait guère le… président de l'UMP. Le candidat à l'élection présidentielle préférerait, en cas de victoire, que cette dynamique puisse bénéficier à son parti dans les scrutins suivants. Aussi envisage-t-il une réorganisation du calendrier électoral de telle sorte que les municipales aient lieu en octobre 2007. «Ce que la loi a fait, la loi peut le défaire», plaide son bras droit, Brice Hortefeux, ministre délégué aux Collectivités territoriales.
Édition du lundi 9 octobre 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France