Édition du mardi 10 octobre 2006


    Imprimer Imprimer

Elections municipales: les maires des villes moyennes souhaitent eux aussi le maintien du calendrier

La révision du calendrier électoral suscite de plus en plus d’opposition. Après l’AMF et l’Association des petites villes de France (APVF), les maires des villes moyennes «renouvellent leur attachement» au respect de la loi du 15 décembre 2005 qui fixe la date des élections municipales à mars 2008. Le conseil d’administration de la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM), présidé par Bruno Bourg-Broc, député-maire de Châlons-en-Champagne, s’est ainsi inquiété des «conséquences que pourrait entraîner la révision du calendrier des élections municipales évoquée par certains dans le cadre de la campagne présidentielle.» «Une telle modification poserait en effet des problèmes de gestion tant au niveau organisationnel que sur le plan juridique pour les équipes municipales et serait source de paralysie et de contentieux», estime la FMVM pour qui «les règles applicables en matière de financement de la campagne électorale et en particulier la date de départ de la prise en compte des dépenses de campagne en est l’illustration la plus flagrante.»
Édition du mardi 10 octobre 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France