Édition du mardi 2 décembre 2008


    Imprimer Imprimer

Service minimum d'accueil des élèves en cas de grève: «la prise en charge financière de l'Etat n'est pas réellement assurée», estiment les petites villes de France (APVF)

L’Association des petites villes de France indique, dans un communiqué du 1er décembre 2008, avoir «pris acte des annonces faites au Congrès des maires par le président de la République pour réformer le service minimum d’accueil des élèves en cas de grève.» Le chef de l’Etat «semble en effet avoir pris en compte le mécontentement croissant des maires confrontés au casse-tête de la mise en œuvre concrète du dispositif du SMA dans leurs communes.» Depuis plusieurs mois, dit-elle, l’APVF «n’a cessé d’attirer l’attention du gouvernement sur les difficultés matérielles et financières de sa mise en œuvre. Alors que plusieurs grandes villes peinent à trouver des locaux et du personnel compétent et mobilisable sous 48 heures, on exige une application identique dans les petites villes.» (voir aussi nos infos de ce jour sur la réaction du maire de Paris). De plus, poursuit l’association, «la prise en charge financière de l’Etat n’est pas réellement assurée. En effet, la compensation financière versée aux communes dépend du nombre d’élèves effectivement accueillis le jour de la grève, et non de l’estimation du rectorat du nombre de professeurs susceptibles d’être en grève. Or, le maire mobilisant à l’avance ses agents en fonction de l’estimation du rectorat, il risque soit de mobiliser plus d’agents que nécessaire sans obtenir de compensation, soit d’en mobiliser trop peu ne permettant pas à la commune d’assurer dans des conditions de sécurité optimales l’accueil des élèves.» «En préalable à la nécessaire révision de la loi», l’APVF demande un «échange franc, sérieux et non de pure forme entre le gouvernement et les élus de petites villes, permettant un examen des dysfonctionnements et la prise en compte des difficultés spécifiques rencontrées par les petites villes et les communes rurales à l’aune de la seule exigence qui compte vraiment : la sécurité des élèves.»
Édition du mardi 2 décembre 2008 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France