Édition du mercredi 13 mai 2015


Imprimer Imprimer

Mobilisation de l'école pour les valeurs de la République : les PEdT plébiscités

On se rappelle qu’au lendemain des attentats des 7 et 9 janvier, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, avait lancé une « grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République ». Le premier bilan de cette opération a été rendu public hier.
À l’époque, la ministre avait reçu les représentants des collectivités locales – tout comme elle avait consulté les enseignants, les syndicats, les parents d’élève, les associations d’éducation populaire, bref, ce que l’on a coutume d’appeler « la communauté éducative »
Hier, c’est lors d’une table ronde organisée à la Sorbonne, à Paris, que la ministre a dévoilé les premières synthèses des Assises nationales de la mobilisation pour les valeurs de la République. Parmi les enseignements essentiels de cette synthèse : la reconnaissance donnée aux projets éducatifs de territoires (PEdT) développés autour des activités périscolaires. Qualifiés dans la synthèse « (d’) outils privilégiés pour articuler l’intervention de l’ensemble des acteurs d’un même territoire sur des objectifs éducatifs partagés », les PEdT sont reconnus comme une bonne manière de favoriser « le travail conjoint des collectivités locales et de l’État ».
Suite aux attentats, l’AMF avait déjà conseillé aux maires « d’inscrire dans les axes des programmes éducatifs territoriaux l’acquisition des valeurs républicaines » (lire Maire info du 15 janvier). Cette proposition a été retenue par le ministère, qui préconise dans le document publié hier d’introduire un volet « laïcité-citoyenneté » dans les PEdT. Il est d'ailleurs précisé que l'intégration des enjeux liés à la laïcité et la citoyenneté dans les activités périscolaires, et leur articulation avec le temps scolaire, « est un chantier qui a d'ores et déjà été ouvert dans plusieurs académies. A titre d'exemple, sont évoquées les interventions (pédagogiques) de différents corps dans les établissements (police, gendarmerie, pompiers, justice…), les stages civiques », ou encore « la participation des élèves aux conseils municipaux ».
Au-delà des PEdT, la synthèse recommande aussi « d’inscrire la citoyenneté et la laïcité dans les contrats de ville » (un mot d'ordre déjà transmis aux acteurs locaux par le ministère de la Ville) et d’utiliser davantage les PRE (programmes de réussite éducative
Plus précisément, la synthèse estime que « les instances où s'élaborent, se discutent, s'évaluent les PRE, les PEdT, les contrats de ville (doivent pouvoir) compter sur l'adéquate représentation de tous les acteurs, ce qui implique notamment de penser les actions à différentes échelles : partenariat institutionnel pour une collaboration interministérielle, partenariat de projets à l'échelle départementale avec appui sur les EPCI, partenariat de réalisation avec des acteurs de terrains (associations, acteurs culturels, mouvement sportif local…) ».
Mobiliser pour les valeurs de la République, l'enjeu reste de taille, et dépasse certainement aussi la question de la laïcité, à l’heure où un nouveau rapport (lire article ci-dessus) pointe du doigt le développement dramatique de la grande pauvreté à l’école.
F.L.
Télécharger la synthèse des Assises.


Édition du mercredi 13 mai 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France