Édition du mercredi 6 janvier 2016


Imprimer Imprimer

Les pôles de compétitivité seront bientôt réformés

À l’occasion des dix ans des pôles de compétitivité, une réforme sera engagée au cours du premier semestre 2016 lors d’une « grande manifestation » a annoncé le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, ce lundi 4 janvier lors du premier Conseil des ministres de l’année. Les pôles seront ainsi réformés afin « d’assurer une plus grande cohérence avec la politique de la Nouvelle France industrielle » et s’adapter aux nouvelles compétences des régions en matière de développement économique.
La réforme qui associera l’Etat et les conseils régionaux devra assurer « une meilleure lisibilité » de l’organisation des pôles de compétitivité en « identifiant les pôles les plus en lien avec chacune des neuf solutions industrielles », indique le compte-rendu du Conseil des ministres. Ces dernières ont remplacé, dans le cadre du projet central « Industrie du futur », les 34 plans industriels initiaux lors de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle lancée par Emmanuel Macron en mai dernier à Nantes. Depuis le lancement de ces plans, en 2013, plus de 330 projets auraient été soutenus à hauteur de 1,5 milliard d'euros par l'Etat, pour un investissement total de 3,7 milliards d'euros, selon les chiffres dévoilés en mai dernier par le ministre de l’Economie.
La réforme permettra également d’adapter les pôles de compétitivité aux nouvelles compétences des régions en matière de développement économique définies par la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), ce qui leur « permettra de mieux s’impliquer dans cette action », est-il affirmé dans le compte-rendu. « Cette organisation des pôles a vocation, par ailleurs, à s’articuler étroitement avec les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment les groupements d’universités et d’établissements », précise le communiqué.
Par ailleurs, une évaluation des pôles doit être réalisée au cours du premier semestre par un cabinet d’études indépendant, dans le but d’analyser les performances de chaque pôle.
Selon les chiffres officiels, les pôles de compétitivité ont réalisé plus de 1 000 actions de formation et de développement des compétences en direction de leurs entreprises membres et ont porté près de 1 600 projets collaboratifs de recherche représentant 6,8 milliards d’euros de recherche et développement cofinancés par les entreprises, par l’État (à hauteur de 24 % via le fonds unique interministériel) et les collectivités (16 %). Les PME représentant 86 % des entreprises membres des pôles, dont plus de 1 000 jeunes entreprises innovantes. « La politique des pôles de compétitivité contribue en outre à l’aménagement équilibré du territoire en favorisant la mise en réseau des différents acteurs », ajoute le compte-rendu du Conseil des ministres.
Édition du mercredi 6 janvier 2016 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France