Édition du mercredi 10 septembre 2014


Imprimer Imprimer

Les Rubans du développement durable fêtent leur onzième anniversaire

Maire-Info Les Rubans du développement durable ont tenu hier à Paris un colloque dans les locaux de l’Association des maires de France, l’occasion pour les lauréats de faire part de leur expérience. Ce trophée, crée en 2003 par l’AMF, l’Association des maires de grandes villes de France et le Comité 21, récompense des collectivités qui intègrent efficacement le développement durable dans l’ensemble de leurs politiques, à travers un engagement de long terme, décliné dans des réalisations concrètes, innovantes, exemplaires et mobilisant largement les acteurs du territoire. « Faire connaître les collectivités exemplaires en matière de développement durable et permettre aux autres de s’emparer des meilleures idées, c’est l’idée phare qui a prévalu lors de la création de ce label d’excellence », a souligné Jacques Pélissard, président de l’AMF. 161 collectivités ont déjà été distinguées à ce jour.
Elus et services des collectivités lauréates de toutes les éditions, entreprises et grands témoins du développement durable, se sont donc réunis pour ce colloque exceptionnel, avec et pour les collectivités qui ont obtenu le label au cours des onze éditions passées représentants de grandes villes comme de petits villages, certains plusieurs fois détenteurs du Ruban. Ils sont venus témoigner, dans un esprit d’échange et de partage, de leur action en faveur de la vitalité économique et citoyenne de leur territoire et de sa transformation par le développement durable.
A une période particulièrement difficile au plan économique et social, et alors que les restrictions budgétaires pèsent fortement sur les marges de manœuvre des collectivités locales, ces témoignages ont mis l’accent, entre autres, sur l’importance du suivi et de l’évaluation des mesures, et sur les retours sur investissement des actions réalisées, en terme d’économies engendrées ou encore d’emplois créés. « Ils incarnent, tous, une sorte d’esprit de ce qu’est le développement durable : une démarche globale, concrète, transversale, partenariale… », a conclu Gilles Berhault, le président du Comité 21, qui s’est félicité au passage de l’évolution subie en une décennie. « De la bonne idée, on est passé au stade de l’expérimentation puis aujourd’hui, presque à celui de la banalisation, a-t-il déclaré. Reste maintenant à industrialiser les bonnes pratiques. Et pour cela il faut être créatif dans un monde excessivement raisonnable. »

F.N.


Édition du mercredi 10 septembre 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France