Édition du jeudi 26 novembre 2009


Imprimer Imprimer

Conférence de Copenhague: les associations d'élus locaux français attendent que leur rôle en matière de lutte contre le réchauffement climatique et d'adaptation à ses conséquences soit reconnu»

A quelques jours de l’ouverture de la Conférence de Copenhague sur le climat (7-18 décembre 2009), plusieurs présidents d’associations d’élus (1) «souhaitent rappeler leur engagement depuis de nombreux mois en faveur de l’adoption d’un accord ambitieux entre États.» A cette occasion, ils indiquent qu’ils «attendent que leur rôle en matière de lutte contre le réchauffement climatique et d’adaptation à ses conséquences soit reconnu.» Ils organisent pour cela, le mercredi 9 décembre prochain, la « Journée des collectivités françaises », au sein même du lieu des négociations de la Conférence de Copenhague. Ainsi, pour les maires de grandes villes de France (AMGVF), il s’agit de «permettre aux collectivités locales de bénéficier des mécanismes qui résulteront du futur accord de Copenhague pour renforcer leurs capacités à mettre en oeuvre localement les stratégies, notamment nationales, en matière de lutte contre le changement climatique.» (Grandes Villes Hebdo du 25/11) Auparavant, ils tiendront, mardi 1er décembre prochain, à l'hôtel de ville de Paris, une conférence de presse pour expliciter cette «mobilisation des réseaux français». Celle-ci, selon un communiqué, «s’inscrit dans la stratégie initiée» par plusieurs organisations internationales de pouvoirs locaux (2), «pour parvenir à la reconnaissance formelle de la contribution des collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique et l'adaptation à ses impacts: la feuille de route Bali-Poznan-Copenhague des autorités locales pour le Climat.» (1) Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes, président du groupe de suivi des négociations internationales sur le climat de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, président de la communauté urbaine de Lyon, président de l’Assemblée des communautés urbaines de France (ACUF), Ronan Dantec, vice-président de Nantes-métropole, président de la Commission environnement et développement durable de l’Association française des communes et régions d’Europe (AFCCRE), Michel Destot, député-maire de Grenoble, président de l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF), Didier Jouve, vice-président du conseil régional de Rhône Alpes, président de la commission développement durable de l’Association des régions de France (ARF), Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, représentant Bertrand Delanoë, maire de Paris, président de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), Louis Le Pensec, président de l’AFCCRE, Jacques Pélissard, député-maire de Lons le Saunier, président de l’AMF. (2) Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), International council for local environment initiatives (ICLEI), Metropolis, le groupe des grandes villes engagées en faveur du climat (C40 Cities) et le Conseil mondial des maires sur le changement climatique -et leurs partenaires régionaux, parmi lesquels, pour l’Europe, le Conseil des communes et régions d’Europe (CCRE), Eurocities. Pour en savoir plus sur le site de l'AFCCRE, voir lien ci-dessous.
Édition du jeudi 26 novembre 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France