Édition du mercredi 5 octobre 2011


Imprimer Imprimer

L'espérance de vie s'accroît, les inégalités sociales face à la mort demeurent

«En un quart de siècle, les hommes de 35 ans ont gagné cinq années d’espérance de vie et les femmes quatre années et demie». C’est ce qu’indique l’INSEE dans une étude publiée aujourd’hui (1) qui précise que d’après l’Échantillon démographique permanent, à 35 ans, une femme peut espérer vivre en moyenne encore 49 ans et un homme 43 ans, dans les conditions de mortalité observées en 2000-2008 en France métropolitaine. La baisse de la mortalité a profité à peu près de la même façon à toutes les catégories sociales: les femmes ont ainsi gagné entre 3,9 et 4,8 ans selon leur catégorie sociale et les hommes de 4,3 à 5,5 ans. Toutefois, les écarts entre les cadres et les ouvriers se sont maintenus. Les «hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers, dans les conditions de mortalité de 2000-2008. Chez les femmes, les inégalités sociales sont moins marquées, seuls 3,0 ans séparent les cadres et les ouvrières». Quelle que soit leur catégorie sociale, les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Même l’espérance de vie des ouvrières est supérieure d’un an et demi à celle des hommes cadres. (1) "Insee Première" n° 1372, octobre 2011. Pour télécharger le numéro d’Insee Première (PDF, 150 Ko), utiliser le lien ci-dessous.
Édition du mercredi 5 octobre 2011 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France