Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mardi 24 juin 2014
Démographie

En 2012, la croissance de la population a été la plus basse depuis 14 ans

Au 1er janvier 2013, 65,5 millions d'habitants peuplaient la France hors Mayotte, selon les données définitives pour l’année 2012 publiées ce mois-ci par l’Insee. C’est environ 291 000 personnes de plus que l’année précédente, ce qui représente la croissance la plus faible des quatorze dernières années.
En 2012, les naissances sont stables par rapport à 2011 mais les décès sont beaucoup plus nombreux ; de ce fait, le solde naturel (+ 251 000) est le plus bas de la décennie. Le solde migratoire, estimé à + 40 000 personnes, est également faible. Le renouvellement de la population est cependant toujours assuré avec tout juste plus de deux enfants par femme, 2,01 en moyenne.
L'espérance de vie à la naissance, après avoir beaucoup progressé en 2011 pour les femmes comme pour les hommes, diminue légèrement pour les femmes (84,8 ans, soit − 0,2 an) et progresse très légèrement pour les hommes (78,5 ans soit + 0,1 an).
Le nombre de mariages est légèrement reparti à la hausse en 2012 pour atteindre 246 000 unions. Depuis le 1er janvier 2011, les couples qui se marient n'ont plus la possibilité de signer trois déclarations de revenus différentes l'année de leur union. Selon l’Insee, il est « probable que cette modification fiscale soit à l'origine de ces évolutions ».
La légère hausse de 2012 ne semble pas freiner la baisse tendancielle du nombre de mariages, amorcée dès le début des années 1970. L'évolution des comportements concernant le mariage est particulièrement visible à 20 ans. À cet âge, 29 % des femmes nées en 1930 étaient déjà mariées ; c'était le cas d'encore 24 % des femmes de cet âge nées en 1960, mais de seulement 1 % des femmes de 20 ans nées en 1990.
En 2012, le nombre de divorces a diminué d'environ 4 600, pour atteindre 128 400. La diminution du nombre de divorces est mécaniquement liée au moindre nombre de mariages célébrés depuis l'an 2000, mais aussi à un taux de divorces rapporté à 1 000 couples mariés qui a légèrement diminué en 2012, passant de 10,9 en 2010 et 2011 à 10,6 en 2012.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site