Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du lundi 2 juin 2014
Délinquance

Course-poursuite mortelle : le maire de Noisy-le-Sec demande au gouvernement de légiférer

Après le drame survenu samedi à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) dans le cadre de la célébration d’un mariage, le maire de la commune a écrit au ministre de l’Intérieur pour lui demander de « légiférer ».
Comme c’est souvent le cas lors de ce type de fête, des proches des mariés avaient loué des voitures de grosse cylindrée pour le cortège nuptial. C’est au cours de ce cortège que des invités se sont lancés dans un « rodéo »  dans les rues de la ville, et qu’un ouvrier qui chargeait un camion, fauché par l’un des deux véhicules, a été tué – ce qui a provoqué une vive émotion dans la commune. Les deux chauffards, ont précisé depuis les services de police, avaient un permis en règle et n’étaient sous l’emprise ni d’alcool ni de stupéfiants. Ils ont été mis en examen dès hier pour homicide involontaire.
La mairie de Noisy-le-Sec, à l’instar de bien d’autres, fait signer aux futurs époux une « charte de bonne conduite »  avant la cérémonie, qui les engage à respecter un certain nombre de règles en matière de bruit, de respect du voisinage, etc. Mais, comme l’a expliqué Laurent Rivoire, le maire de la commune, « les mariés ne sont pas forcément responsables du comportement de leurs invités ».
Le maire a mis en cause le fait que des personnes puissent louer sans restriction particulière des véhicules surpuissants, qu’ils ne maîtrisent pas forcément. « Pour éviter un nouvel incident dramatique », il a écrit vendredi à Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, à ce sujet. « Soit on interdit la location de ces grosses cylindrées à des jeunes inexpérimentés, soit on crée un permis spécifique pour les conduire, comme pour les motos », demande Laurent Rivoire.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site