Édition du jeudi 31 octobre 2002


Imprimer Imprimer

François Fillon fait l'inventaire des décentralisations potentielles dans le domaine social

Le ministre des Affaires sociales François Fillon a indiqué, mercredi, à Strasbourg, où se tiennent les Assises des conseillers généraux, avoir dressé "l'inventaire des sujets" qui, dans le domaine social, auraient "une vraie valeur ajoutée" à être "décentralisés". "J'ai fait, dans le champ de mes compétences, l'inventaire des sujets sur lesquels il semble qu'il y a une vraie valeur ajoutée à décentraliser", a-t-il déclaré. Le ministre s'exprimait à l'occasion d'un forum organisé par le magazine l'Expansion sur le thème de la décentralisation et du développement économique local. "D'abord, je considère que le champ de la formation professionnelle - qui a déjà été assez largement décentralisé sur les régions - mériterait de l'être plus. Et pour qu'il le soit (...) il faut que les partenaires sociaux se décentralisent aussi", a-t-il expliqué. Il a regretté que ces derniers, qui gèrent avec les régions les crédits de la formation professionnelle, soient "eux organisés au plan national et, pour l'instant, n'entendent pas s'organiser au plan régional". Le ministre a ensuite cité le RMI (revenu minimum d'insertion), "aujourd'hui mal géré", dont il a rappelé qu'il entendait "confier la gestion complète aux départements" en le faisant évoluer vers le RMA (revenu minimum d'activité). Cette déclaration a été vivement saluée par l'auditoire. Poursuivant son inventaire, M. Fillon a jugé qu'il serait possible de décentraliser "intelligemment le dispositif des aides aux entreprises, qui est aujourd'hui géré en dépit du bon sens au niveau de l'Etat", ainsi que le Fonds social européen. Une "réflexion" pourrait aussi être "engagée sur le logement social", a-t-il lancé sous les applaudissements de l'assemblée des conseillers généraux. Enfin, le ministre s'est dit favorable à une "expérimentation", par exemple en matière d'éducation ou de santé, dans des "territoires partants", mais à condition que le Parlement soit consulté.
Édition du jeudi 31 octobre 2002 image
Journal Officiel

Journal Officiel du jeudi 31 octobre 2002

Ministère de la Culture

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France