Édition du jeudi 26 janvier 2017


    Imprimer Imprimer

Un appel à projet pour la coopération décentralisée en faveur de la jeunesse

Le gouvernement vient de lancer un nouvel appel à projets en soutien à la coopération décentralisée dans le domaine de la jeunesse.
Cet appel à projet, baptisé Jeunesse III, a été ouvert le 16 janvier et sera clos le 23 avril. Il vise à soutenir « les projets de coopération décentralisée dans les domaines de la formation professionnelle des jeunes et de la mobilité européenne et internationale dans le cadre du volontariat ». Les projets retenus s’étaleront sur 12 à 24 mois.
Les collectivités sont invitées à déposer leurs projets sur quatre types d’actions :
- « L’accueil et l’envoi de jeunes volontaires dans le cadre de projets de coopération décentralisée, dans le respect des principes de réciprocité, d’égalité des genres et de mixité sociale ;
- Le soutien aux échanges inter-établissements de formation professionnelle présents dans les territoires de coopération, afin d’augmenter les possibilités de mobilité internationale et européenne entre apprenants, enseignants et formateurs ;
- Le développement des échanges relatifs au renforcement des capacités des collectivités en matière de formation professionnelle (gouvernance, structuration des offres de formation, etc.), clé pour un développement économique inclusif et durable des territoires ;
- Le soutien aux dynamiques d’échanges, de création et/ou de renforcement d’offres de formation professionnelle sur les territoires.
»
L’appel à projet est ouvert aux collectivités et aux EPCI, qui devront assurer la maitrise d’ouvrage du projet, tandis que la maitrise d’œuvre pourra être déléguée par exemple « à une association, un établissement de formation, une entreprise ». Toutefois, précise clairement le gouvernement, « un projet ne peut être retenu si la collectivité qui le soumet ne joue qu’un rôle de bailleur pour des actions de coopération. Le pilotage des projets retenus devra clairement relever des élus des collectivités territoriales partenaires. »
Les projets seront éligibles à une subvention maximale 35 %. Tous les pays de destination sont éligibles, à l’exception du Mexique, du Sénégal, du Maroc, des Territoires palestiniens et du Québec, qui font l’objet de dispositifs spécifiques.
F.L.
Accéder au règlement de l’appel à projet Jeunesse III.

Édition du jeudi 26 janvier 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France