Édition du mercredi 28 janvier 2015


    Imprimer Imprimer

Forte hausse du chômage en 2014

Avec 3,496 millions de chômeurs sans activité en métropole en décembre dernier et 189 100 demandeurs d'emplois supplémentaires en 2014, le président Hollande reste en échec sur le chômage à plus de mi-mandat, les effets du « pacte de responsabilité » tardant à se concrétiser.
En incluant les chômeurs ayant une activité réduite, en décembre, 5,21 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi en métropole, 5,52 millions avec l'Outre-mer.
« Nous avons toujours considéré que 2014 était une année difficile », a réagi le Premier ministre Manuel Valls, en soulignant qu'avec « une croissance très faible », il ne fallait « pas s'attendre à des miracles ». Mais pour lui « 2015 doit être l'année de la remobilisation et de la reconquête ». Le gouvernement est bien loin de ses objectifs de 2013, quand il s’agissait « d’inverser la courbe du chômage »…
Parmi les demandeurs d'emploi, les rangs des plus de 50 ans, les plus touchés, ont bondi de 10,4% sur un an révélant - reflet, selon Eric Heyer, économiste à l'OFCE, « l'absence de politique ciblée sur eux, contrairement à ce qui est fait pour les jeunes ». En effet, le nombre des jeunes demandeurs d'emploi de moins de 25 ans, en hausse de 1,7 % seulement sur un an, a légèrement baissé en décembre (- 0,2 %).
La politique de l’emploi en 2014 a été concentrée sur « les plus exposés au risque d’exclusion du marché du travail », a rappelé le ministre du Travail François Rebsamen dans un communiqué, en citant « près de 97 000 emplois d’avenir pour les jeunes souvent peu qualifiés », « près de 310 000 contrats aidés non marchands et 48 000 marchands pour des chômeurs de longue durée ou éloignés de l’emploi ».
Pourtant, la cohorte de ces derniers a gonflé brusquement : en décembre, plus de 2,4 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi depuis plus d'un an (+ 9,3 % en un an). Pour les chômeurs inscrits depuis 3 ans ou plus, la hausse atteint 19,1 % sur un an !
Un dossier lourd pour François Rebsamen, qui doit présenter en février des travaux sur ce sujet. Pour relancer l'emploi, il compte notamment sur « le plein déploiement du pacte de responsabilité et de solidarité et une amélioration de l’environnement économique ». Ce « pacte » octroie 40 milliards d'euros aux entreprises d'ici à 2017 en échange de négociations dans les branches professionnelles, sur l'emploi notamment. Mais à ce jour, seulement 11 accords de branches ont été conclus, couvrant 4 millions de salariés sur les 11,4 millions des 50 principales branches.
Et la plupart des observateurs ne prévoient pas de franche embellie pour 2015. Mi-janvier, l'Unédic, l'organisme gestionnaire de l'assurance chômage, prévoyait 104 000 chômeurs supplémentaires cette année. (AFP)
Édition du mercredi 28 janvier 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France