Édition du mercredi 20 septembre 2017


Imprimer Imprimer

L'ouragan Maria fait des victimes en Guadeloupe

Alors que l’ouragan Maria menace désormais les Iles Vierges et Porto Rico, la Guadeloupe déplorait hier soir deux morts et deux disparus après le passage de ce nouvel ouragan qui a semé la désolation en Dominique. Outre une personne, qui « n'a pas respecté les consignes de confinement » et a été tuée par la chute d'un arbre, une autre personne est « tombée en bord de mer ». Deux autres sont portées disparues à la suite du « naufrage d’un bateau au large de la Désirade », a annoncé hier soir le préfet de Guadeloupe, Eric Maire.
Dans l’île, passée en alerte grise post-ouragan, malgré les dégâts, « la situation ne paraît pas critique » dans l'archipel des Saintes, que l'ouragan a frôlé à 20 km au sud. « Plusieurs inondations ont été signalées dans la région de Pointe-à-Pitre, ainsi que des submersions sur le littoral du sud Basse-Terre », a précisé la préfecture, soulignant qu'il y avait « peu de dégâts sur le bâti », même si « plusieurs toitures se sont envolées ».
Selon la préfecture, « 40 % des foyers sont privés d’électricité, soit 80 000 abonnés et 25 % des clients de téléphonie fixe n'y ont plus accès ». Par ailleurs, de nombreuses routes étaient bloquées par des chutes d'arbres, dont la Nationale, en partie impraticable. La préfecture a invité la population à rester chez elle. Ecoles, administrations et entreprises sont fermées dans toute l'île. Air France a annulé pour la deuxième journée consécutive ses vols au départ et à destination de Pointe-à-Pitre.
« Tout tremble autour de moi », a raconté dans la nuit sur BFMTV l'ancien ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, confiné dans sa maison à Vieux-habitants (sud de Basse-terre), qui a comparé Maria au cyclone Marylin, en 95, qui « était aussi mouillé, avec autant de pluies torrentielles et carrément infernales, avec un vent qui n'arrête pas (...), un ciel zébré (…), des éclairs partout ».
En Martinique, frappée par l’ouragan dans la nuit de lundi à mardi, l’heure est actuellement à la reconnaissance mais des dégâts ont déjà été constatés : 10 000 foyers sont privés d’eau potable et, selon EDF, « 70 000 clients sont privés d'électricité, soit un tiers de la population ». Cependant, seuls deux blessés légers sont à déplorer.
L'île est redescendue en vigilance orange pour vents, pluies et houles, autorisant à nouveau la circulation, mais les crèches, écoles ainsi que l'université demeurent fermées. « Je n’ai pas dormi de la nuit, j’avais l’estomac noué », a témoigné Régine Goron, conseillère municipale de la commune du Carbet, sur la côte nord Caraïbe. « J’étais angoissée en me demandant ce qu’il adviendrait de ma maison », située quasiment sur la plage, a-t-elle ajouté.
Arrivée ce matin en Guadeloupe, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a indiqué qu'il n'y avait « à ce stade, rien d'alarmant » à Saint-Martin, alors que l'ouragan Maria s'éloigne des côtes de l'île déjà ravagée il y a deux semaines par Irma. « Je viens juste d'avoir un échange avec la préfète de Saint-Martin... le cyclone passe à peu près à 100-150 km » des côtes, a-t-elle expliqué à Franceinfo. Il y a « des vents forts, de la pluie, mais à ce stade rien d'alarmant, même si on sait que c'est un territoire fragilisé, donc je reste prudente », a ajouté la ministre.
Annick Girardin a précisé par ailleurs que « la piste » de l'aéroport de Pointe-à-Pitre était « rouverte ». « Les activités vont reprendre » notamment le pont aérien et maritime mis en place depuis la Guadeloupe pour apporter secours et matériels à Saint-Martin. « Il n'y pas de remise en cause du hub logistique à partir de la Guadeloupe », a-t-elle assuré.
La ministre a enfin indiqué que l'Etat français allait également se mobiliser pour la Dominique, petite île indépendante anglophone entre la Martinique et la Guadeloupe, qui a été dévastée par le passage de l’ouragan. La Dominique a « perdu tout ce qui pouvait être perdu », a déclaré hier matin le Premier ministre Roosevelt Skerrit, affirmant que les vents « ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact ». Aucune victime n'est toutefois signalée jusqu'à présent dans l'île, a-t-il ajouté.
Ce matin, le président de l'AMF, François Baroin, les membres du bureau de l'association et l'ensemble des maires de métropole et d'outre-mer ont tenu « à apporter leur entier soutien aux habitants et leur pleine solidarité à l'ensemble des maires et des élus » de Guadeloupe.
Hier soir, le concert « Ensemble pour les Antilles » organisé à Paris a permis de récolter plus de 2 millions d'euros pour aider les habitants des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. (Avec AFP)

Édition du mercredi 20 septembre 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France