Édition du vendredi 14 septembre 2001


Imprimer Imprimer

Pour soutenir la croissance, Bercy étudie la création de nouveaux contrats emploi-solidarité (CES)

Le ministère de l'Economie et des finances étudie d'éventuelles mesures de soutien de l'économie après les attentats terroristes aux Etats-Unis, a-t-on appris jeudi auprès de Bercy. ''On étudie la situation et toutes les mesures possibles'', a déclaré un porte-parole hier, en précisant qu'aucune mesure particulière de relance n'est envisagée. " Le Monde " rapporte jeudi après-midi que le gouvernement envisage d'avancer le versement de la prime pour l'emploi de 2002, prévue en principe pour septembre 2002, et de créer de nouveaux contrats emploi-solidarité (CES) pour relancer l'économie française. Les attentats commis mardi à New York et Washington, qui ont relancé les craintes d'une récession de l'économie mondiale, semblent avoir accéléré cette réflexion. Dans l'immédiat, le budget 2002, présenté mardi prochain en Conseil des ministres, ne sera pas modifié assure Bercy. Rappelons que les mesures visant les collectivités locales dans le projet de loi de finances doivent être présentées lundi 17 septembre au Comité des finances locales. Le ministère maintient par ailleurs ses prévisions de croissance pour 2001 et 2002. Laurent Fabius table sur une progression de 2,3% du PIB en 2001 et une croissance ''légèrement au-dessus'' de ce taux en 2002. Selon les statistiques nationales des différents pays et d'Eurostat, publiées hier, la croissance économique a enregistré un très net ralentissement dans les pays du G7, de la zone euro et de l'Union européenne au deuxième trimestre, Dans la zone euro et l'ensemble de l'UE, le Produit intérieur brut (PIB) a progressé de seulement 0,1% au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, contre + 0,5% sur les trois premiers mois de l'année. Par rapport au deuxième trimestre 2000, la croissance a été de 1,7% dans la zone euro et l'UE, passant pour la première fois sous la barre des 2% depuis le premier trimestre de 1997. Outre-Atlantique, la situation est encore plus préoccupante. Le PIB des Etats-Unis n'a avancé que de 0,05% par rapport au premier trimestre, contre une hausse de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année, selon une deuxième estimation du département du Commerce. La première estimation faisait état d'une progression de 0,7%. En Asie, le Japon est menacé de récession, son PIB ayant reculé de 0,8% au deuxième trimestre de l'année calendaire (premier de l'exercice comptable) par rapport au précédent, après une croissance de 0,1% au premier trimestre de 2001 (dernier de l'exercice comptable). En Europe, le PIB de l'Allemagne, première économie de la zone euro, a stagné au deuxième trimestre par rapport au précédent, contre une hausse de 0,4% sur les trois premiers mois de l'année. En glissement annuel, le PIB a crû de 0,6%, sa plus faible progression depuis le premier trimestre 1997. La France n'a pas échappé à la tendance avec une croissance de 0,3% au deuxième trimestre par rapport au précédent, contre + 0,4% sur les trois premiers mois de l'année, selon l'INSEE qui prévoyait initialement une progression de 0,4%. C'est la première fois depuis le 4ème trimestre 1998 que la hausse trimestrielle du PIB tombe aussi bas c=h
Édition du vendredi 14 septembre 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 14 septembre 2001

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France