Édition du vendredi 19 septembre 2014


    Imprimer Imprimer

François Hollande : pas de hausse des impôts ni de la TVA

Lors de la quatrième grande conférence de presse de son quinquennat, hier en fin d’après-midi, François Hollande n’a guère fait d’annonce marquante – contrairement à son interview du début de l’année où il avait dévoilé le Pacte de responsabilité. En tout cas sur le plan intérieur – car en matière de politique extérieure, il a annoncé l’entrée en guerre de la France contre l’État islamique en Irak, avec des frappes aériennes qui vont se produire « dans un délai court ». Elles auraient déjà commencé à l'heure où nous écrivons. Le président a par ailleurs confirmé que « plus de 1000 Français » combattent actuellement dans les rangs de l’organisation terroriste.
En matière de politique intérieure, tenant à rassurer l’opinion après que des rumeurs eurent circulé sur ce sujet, le président a assuré qu’il n’y aurait pas de hausse de la TVA. Il a confirmé l’annonce surprise faite la veille par le Premier ministre (le lendemain de son discours de politique générale) : la première tranche de l’impôt sur le revenu va être supprimée – apparemment dès le prochain projet de loi de finances. « Il n’y aura pas d’augmentation d’impôt sur le revenu pour les autres catégories », a affirmé le président de la République, qui prévoit de financer cette mesure « en faisant deux milliards d’économies de plus ». Ce qui peut paraître quelque peu contradictoire avec une autre annonce faite lors de son discours introductif, à savoir que la France « ne fera pas davantage » que les 50 milliards d’euros d’économie prévus, « pour ne pas mettre en cause la croissance ». François Hollande souhaite, en matière de déficit, engager une négociation pour que l’Europe accorde à la France un nouveau délai – jusqu’à 2017 – pour passer son déficit sous la barre des 3 %. Sursis qui sera difficile à obtenir, Bruxelles en ayant déjà accordé un premier en 2013, et déjà avec des réticences (lire Maire info du 3 septembre).
François Hollande a également proposé un « élargissement » du service civique, de le rendre « plus accessible » et d’y ouvrir la possibilité de passer le permis de conduire ; il a confirmé le « plan pour le numérique à l’école », avec une généralisation du numérique « dans tous les collèges » en 2016.
Dressant le bilan de son demi-mandat, il s’est félicité de la mise en place de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, qui a « fonctionné » en permettant de mettre au jour les problèmes fiscaux de Thomas Thévenoud. Il a longuement insisté sur les difficultés rencontrées et sur sa volonté de garder le cap. Inflexion notable dans le discours présidentiel : François Hollande n’annonce plus une amélioration de la situation économique imminente, comme il le faisait jusqu’à présent : plus prudemment, il se contente de « l’espérer ». « Il y aura des résultats, avant 2017, je l’espère », a-t-il ainsi déclaré.
Édition du vendredi 19 septembre 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 19 septembre 2014

Lois et décrets
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ministère de l'Intérieur
Ministère de l'Intérieur
Ministère de l'Intérieur
Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère de l'Économie et des Finances
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France